Pause numérique : l’interdiction des smartphones dans les collèges dès la rentrée 2024

Pause numérique : l’interdiction des smartphones dans les collèges dès la rentrée 2024

Le 31 mai 2024, la ministre de l’Éducation nationale, Nicole Belloubet, a annoncé une nouvelle initiative visant à interdire totalement l’usage des smartphones dans les collèges dès la rentrée prochaine. Ce projet, nommé « pause numérique complète », prévoit la confiscation des téléphones des élèves dès leur arrivée le matin et leur restitution à la fin de la journée scolaire.

Une mesure renforcée pour la rentrée

Cette mesure fait suite à l’interdiction partielle des smartphones dans les collèges, mise en place en 2018, qui n’avait pas réussi à empêcher les élèves d’utiliser leurs téléphones pendant les cours et les pauses. Pour renforcer cette interdiction, le ministère de l’Éducation nationale lance donc une expérimentation plus stricte, initialement dans un établissement par département, soit 101 collèges sur les 6 950 que compte la France, selon les données de 2021 de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance.

Les objectifs de la pause numérique

Le but principal de cette initiative est de limiter les impacts négatifs des smartphones sur la santé des jeunes et sur leur capacité de concentration. « Les conséquences de l’utilisation des téléphones portables au collège peuvent être dramatiques. Il faut absolument que l’interdiction prévue par la loi soit respectée », a déclaré Nicole Belloubet lors de son intervention sur Sud Radio.

Le rapport mondial de suivi de l’éducation de 2023 publié par l’UNESCO, et relayé par Le Parisien, souligne que l’utilisation d’un téléphone pendant un cours peut entraîner jusqu’à 20 minutes de perte de concentration pour un élève. En interdisant les smartphones, le gouvernement espère ainsi améliorer les conditions d’apprentissage et réduire les risques de cyberharcèlement.

Les défis logistiques à relever

Cependant, cette nouvelle mesure pose un défi logistique majeur pour les collèges. « Cela suppose que nous soyons en capacité de trouver un lieu où les élèves peuvent déposer leur portable à l’entrée du collège », a expliqué Nicole Belloubet. Avec une moyenne de 300 à 600 élèves par établissement, il faudra prévoir un espace sécurisé pour stocker tous ces téléphones tout au long de la journée.

La mise en place de la « pause numérique complète » nécessite donc non seulement une organisation rigoureuse mais aussi des ressources suffisantes pour garantir la sécurité des téléphones confisqués. Le succès de cette expérimentation dépendra en grande partie de la capacité des établissements à s’adapter à cette nouvelle contrainte.

En conclusion, la rentrée 2024 marquera le début d’une ère sans smartphones dans certains collèges français, dans le but de favoriser un environnement scolaire plus sain et plus propice à l’apprentissage. Si cette expérimentation s’avère concluante, elle pourrait être étendue à l’ensemble des établissements scolaires du pays.

Voir aussi

Histoire de L’Atlético Tetuán espagnol

Histoire de L’Atlético Tetuán espagnol

Construire sa piscine avec soin et créativité

Construire sa piscine avec soin et créativité

Laposte Net Education : ce qu’il faut savoir sur ce service mail

Laposte Net Education : ce qu’il faut savoir sur ce service mail

Intraparis Nomade : tout savoir

Intraparis Nomade : tout savoir