Francis Ford Coppola et l’écriture

Il est de coutume en France de considérer le réalisateur comme « l’auteur » de son film, et ce quel que soit son degré d’intervention dans l’écriture du scénario. Il est d’ailleurs fort rare qu’un de nos cinéastes souhaite mettre en images une histoire dont il ne serait pas à l’origine.

Les mentalités sont très différentes outre-Atlantique, où l’on considère qu’écriture et réalisation sont deux métiers bien distincts et qu’on peut exceller dans l’un sans forcément maîtriser l’autre. S’ils n’écrivent pas leurs films, personne ne considérerait Alfred Hitchcock, Steven Spielberg, ou encore Martin Scorsese comme de « simples techniciens ». Et lorsqu’un cinéaste américain touche à l’écriture, c’est en séparant les casquettes. Je crois que le mieux est encore de laisser l’un des monstres sacrés hollywoodiens, mister Francis Ford Coppola, l’expliquer avec ses propres mots…

Lire la suite

Dans le bureau de Claire Dixsaut

Claire Dixsaut 2

Rien ne nous en apprend plus sur un auteur que d’examiner le lieu où il travaille. Si quelques scénaristes se vantent de pouvoir écrire n’importe où, la plupart d’entre eux ont besoin de se réfugier dans un lieu dédié. C’est dans ce sanctuaire qu’ils passent de longues heures solitaires à créer leurs histoires, coupés du reste du monde. Je vous propose de découvrir, à travers cette nouvelle rubrique, les bureaux de quelques scénaristes français(e), mais aussi leurs méthodes, leurs routines d’écriture…

Pour cette nouvelle édition, c’est Claire Dixsaut, scénariste et auteure cinématico-gastronome, qui nous ouvre la porte de son bureau…

Lire la suite