Rewriting hell

Si pour Ernest Hemingway « n’importe quel premier jet est de la merde » (et on ne peut pas lui donner tort), le second peut s’avérer un veritable calvaire, mais c’est un mal nécessaire comme nous le rappelle l’illustration du jour… 😉

Etre auteur(e) n’est pas rose tous les jours mais ce qui en nous tue pas nous rend plus fort, comme dirait l’autre. 🙂

Et en parlant de tuer des personnages… 😉

Des outils pour se faciliter la réécriture :

Copyright©Nathalie Lenoir 2018