Les Césars 2018 et leur manque de parité

L’académie des Césars remettra ses récompenses le 2 mars. Voici les scénarios, et les auteur(e)s en lice pour une statuette cette année. Le constat est toujours aussi amer en terme de parité à l’écriture et derrière la caméra

Sur les dix films en compétition, vous noterez donc que neuf ont été co-écrit par un tandem scénariste/réalisateur, que deux des scénarios adaptés l’ont été notamment par l’auteur du roman. Treize des auteurs nominés sont des hommes, et seulement cinq des femmes. Vous me direz que c’est encore pire dans les catégories réalisation:

  • une seule femme sur huit réalisateurs en compétition

  • sept films en lice pour le César du meilleur film, tous réalisés par des hommes

  • deux réalisatrices sur cinq dans la catégorie meilleur premier film

  • cinq films documentaires, une seule femme co-réalisatrice

  • sept films d’animation, deux femmes, dont une co-réalisatrice

  • dans la catégorie court-métrage, la tendance s’inverse avec trois réalisatrices en compétition sur cinq

Voici dons les auteur(e)s susceptibles de gagner un César cette année:

Meilleur scénario original

  • 120 battements par minute, écrit par Robin Campillo et Philippe Mangeot

  • Barbara, écrit par Mathieu Amalric et Philippe Di Folco

  • Grave, écrit par Julia Ducournau

  • Petit paysan, écrit par Hubert Charuel et Claude Le Pape

  • Le sens de la fête, écrit par Éric Toledano et Olivier Nakache

Meilleure adaptation

  • Au revoir là-haut, écrit par Albert Dupontel et Pierre Lemaitre d’après son roman éponyme

  • Les gardiennes, écrit par Xavier Beauvois et Frédérique Moreau d’après un roman d’Ernest Pérochon

  • Patient, écrit par Fadette Drouard et Grand Corps Malade d’après son roman éponyme

  • La promesse de l’aube, écrit par Éric Barbier et Marie Eynard d’après un roman de Romain Gary

  • Le redoutable, écrit par Michel Hazanavicius d’après un roman d’Anne Wiazemsky

Voila voila, continuons de prétendre qu’en France tout va bien. 😉 Et parce qu’il faut garder son sens de l’humour quand on travaille dans la grande et belle famille du cinéma français, je vous propose une savoureuse parodie des Inconnus. Qui date certes, mais pas tant que ça. ^^

Copyright©Nathalie Lenoir 2018