Comment les auteurs rangent leurs bibliothèques

Il est toujours passionnant de nous glisser dans les bibliothèques d’auteurs célèbres, mais aujourd’hui je vous propose de pousser le vice encore plus loin, en découvrant comment certain(e)s… y classent leurs bouquins! 🙂

Si j’aime autant vous faire visiter des bureaux d’auteurs, j’avoue que c’est en grande partie pour pouvoir zieuter leurs bibliothèques. Comme vous l’avez sans doute remarqué, je suis quelque peu fétichiste du bouquin… Fétichiste tendance psychopathe: je possède, à la louche, un millier de bouquins, dispersés dans une dizaine de bibliothèques selon une logique… très très personnelle. A première vue, une chatte n’y retrouverait pas ses petits mais moi je sais où se trouve chacun de mes précieux. Il faut dire que ce classement m’a pris des jours entiers de rumination. ^^

Sauf que mes bibliothèques débordent, que je dois en racheter cette semaine, et qu’il va me falloir quasiment tout sortir et reclasser, aie! Photos à venir sur Instagram, hihi! 😉

Bref, en lisant cet article de Literary Hub, non seulement j’ai assouvi mon vice, mais j’ai été un peu rassurée en constatant qu’il existe en matière de bibliothèques d’autres, illustres, esprits tordus, brillants de surcroit.

On y apprend notamment que Susan Sontag rangeait ses livres par sujet ou par langue et chronologie concernant le rayon littérature, mais jamais par ordre alphabétique.

Tout comme moi, Hanya Yanagihara refuse de prêter ses livres, de peur de ne jamais les revoir MAIS elle les possède en plusieurs exemplaires pour pouvoir en offrir. Je kiffe le concept mais ne suis pas encore assez fortunée. 😉

Nan mais vous avez vu sa bibliothèque de rêve?! D’autres auteurs rangent leurs livres par couleurs et George Perec, dans un essai dédié, recensait douze critères de classification:

  • par ordre alphabétique
  • par pays ou continent
  • par couleur
  • par date d’acquisition
  • par date de publication
  • par format
  • par genre
  • par grande période littéraire
  • par langue
  • par priorité de lecture
  • par association d’idée
  • par série/collection

Aucune n’étant à ses yeux satisfaisante, il reconnaissait que les trois quart de ses livres n’étaient absolument pas classés.

Samuel Pepys, quant à lui, mettait un point d’honneur à ne posséder « que » trois mille ouvrages. Pas un de plus, pas un de moins. Il les numérotait par taille (du plus petit au plus grand), et les rangeait en double rangée, les plus plus hauts derrière, les plus petits devant, afin de garder une vue de l’ensemble.

Mes livres, je les classe d’abord par sujet, et un semblant d’ordre alphabétique au sein de chaque sujet, SAUF que:

  • De par leur format, certains ouvrages ne tiennent pas dans leur section.

  • De par mon appétence pour tel ou tel sujet, j’ai trop d’ouvrages pour tenir dans la case dédiée.

  • Certains ouvrages sont à cheval sur plusieurs catégories, les livres de cinéma notamment (loisir et/ou boulot), et certaines biographies sont à cheval entre les cases littérature, art, boulot.

  • J’aime bien classer ensemble les livres d’un(e) même auteur(e) mais comment faire quand ils traitent de sujets très différents?

  • Certaines catégories sont divisées en plusieurs cases, mais pas dans la même bibliothèque.

  • J’ai des catégories hautement sioux, du genre « bouquins favoris », ou « sujets à (peut-être) adapter », « les livres qui m’ont influencée » et même « bibliographie pour tel ou tel sujet », sans même parler de la catégories « muses-icones »…

  • Dans ma chambre, les bibliothèques dédiées à ma to read list menacent de s’effondrer, emportant le mur avec.

On rigole mais on ne se moque pas. Enfin si, vous pouvez… 😉 Et si vous comprenez l’anglais, lisez l’article de Literary Hub, il est génial.

Copyright©Nathalie Lenoir 2018