Comment écrire un film d’horreur?

exorcist

Si les films de genre font les belles heures du cinéma hollywoodien depuis sa création ou presque, force est de constater que la recette fonctionne nettement moins bien sur notre sol. Il est commode de blâmer l’écart des budgets consacrés à ces oeuvres des deux côtés de l’Atlantique, mais je suis quant à moi persuadée que beaucoup de scénaristes et cinéastes français pêchent par orgueil.

Bien entendu, à force d’être ultra calibrée, l’écriture de scénario américaine en devient parfois artificielle, mais en matière de dramaturgie, il est in-dis-pen-sable de connaitre et maîtriser les règles spécifiques à tel ou tel genre avant de prétendre s’en affranchir.

Puisqu’aujourd’hui c’est Halloween, je vous propose de nous pencher sur l’écriture d’un film d’horreur.

Lire le reste de cet article »

Classiques du 7ème art: Halloween approche à grands pas et si vous êtes comme moi addicts aux films d’horreur, vous devriez apprécier l’article que le site Den of geek! a consacré à l’un des monuments du genre, Halloween de John Carpenter. L’auteur de ce papier, Ryan Lambie, analyse les mécaniques d’écriture de ce chef d’oeuvre toujours aussi efficace, vingt-cinq ans après sa sortie. Punaise, ça me donne envie de le revoir!