01

Pourquoi un scénario est-il rejeté par un producteur? Pour moult raisons à vrai dire, la plupart étant plus que justifiées. Le site Rocky Rama publie une infographie illustrant l’enquête d’un script reader hollywoodien auprès de cinq studios indépendants. Le marché du scénario est bien entendu très diffèrent des deux côtés de l’Atlantique mais il y a tout de même matière à cogiter… :-)

Do You Wanna Read My Screenplay?

Snoopy Writer

Pour un aspirant scénariste, voire scénariste débutant, le plus gros écueil consiste à faire lire son scénario par un chargé du dévelopement ou un producteur, car non seulement ces professionnels n’ont pas pour habitude de travailler avec des inconnus, mais ils sont déjà submergés de projets. Comment sortir du lot me demanderez-vous? Voici une méthode pour le moins originale et risquée mais… hilarante! ;-)

Lire le reste de cet article »

Le scénariste et ses 20 bonnes résolutions

screenwriter 4

Début d’année oblige, il est de bon ton de lister tout un tas d’objectifs pour les onze mois à venir, et, croyez le ou non chers lecteurs, le scénariste ne fait pas exception à la règle.

Figurez-vous qu’il a même tendance à en recenser bien plus que le commun des mortels puisqu’elles touchent non seulement à son hygiène de vie qu’à son « travail qui n’en est pas un » aux dires des belles-mères, banquiers, pharmaciennes et poissons rouges.

Bien entendu, les mauvaises langues précédemment citées n’en voient qu’une: trouver un vrai boulot mais en réalité, chaque fois que janvier pointe sournoisement le bout de son nez, le pauvre auteur doit faire face à une MONTAGNE de défis à relever. Si c’est vrai, en voici la preuve en vingt exemples…

Lire le reste de cet article »

Ce qu’il reste d’un premier jet

Comme aimait à le dire Ernest Hemingway, « The 1st draft of anything is shit ». C’est un peu excessif mais pas entièrement faux…  ^^

1st draft

Lire le reste de cet article »

De l’importance des 10 premières pages d’un scénario

first10pg

Vous l’aurez sans doute noté, on n’aborde pas vraiment la dramaturgie de la même manière des deux côtés de l’Atlantique. Si en France, l’histoire, c’est à, dire le fond, passe avant la forme, les films illustrant la vision d’un cinéaste, aux USA on applique les règles de la dramaturgie avec une précision chirurgicale… au risque de sacrifier le fond à la forme. Quelle que soit sa nationalité, le scénario doit cependant posséder une vertu essentielle: accrocher le lecteur dès ses premières pages, sans quoi il est refermé aussi sec.

Je vous propose un petit tutoriel sur le rôle crucial des fameuses « 10 first pages » auxquelles les auteurs américains apportent un soin particulier, et ils font bien !

Lire le reste de cet article »