De l’art d’introduire ses personnages

Si les protagonistes et antagonistes d’un film dévoilent leurs personnalités, leurs psychés et leurs failles tout au long de l’intrigue, il est indispensable pour le public de pouvoir les cerner, et s’y attacher (ou tout du moins s’y intéresser), dès le début du film, et donc du scénario. Je vous propose de revisiter quelques brillants exemples en la matière…

Lire la suite

Caractérisation & sexisme, volume 2

manic-pixie-dream-girl

Ce n’est pas un scoop, le cinéma offre (trop) peu de rôles aux femmes, si ce n’est pour jouer les faire-valoir, et quand un film repose sur un personnage féminin, il ne brille pas forcément par la finesse de sa caractérisation. Imaginez un peu que ces archétypes, épais comme du papier à rouler, se rebiffent? C’est l’objet de la drôlissime vidéo du jour

Lire la suite

La conception du personnage dans les scénarios français

Perso féminin

On critique beaucoup la pauvreté des scénarios hollywoodiens, notamment en matière de caractérisation et de parité à l’écran, mais qu’en est-il en France? Nos amis les Lecteurs Anonymes nous livrent avec humour les fruits de leur expérience. Autant vous le (re)dire: le bilan est cons-ter-nant! 🙁

Lire la suite

Aaron Sorkin et son approche des personnages

Sorkin

Après quelques années au creux de la vague, Aaron Sorkin nous revient en pleine forme avec le fabuleux scénario du Steve Jobs de Danny Boyle. Il démontre, une fois de plus, dans ce biopic son aptitude à créer des personnages passionnants, et glisser le spectateur sous leur peau. Je vous propose justement d’écouter le grand scénariste nous expliquer son approche de la caractérisation.

Lire la suite

De la nécessité d’associer dramaturgie et psychologie

therapist

Si vous avez un tant soit peu étudié la dramaturgie, vous savez qu’un scénariste se doit de maîtriser à la perfection non seulement la biographie de ses personnages, mais (et c’est là où le bât blesse), leur psychologie.

Un nom et un physique sont loin de suffire pour faire exister un personnage à l’écran. Pour que le public puisse s’identifier, ou tout du moins s’attacher, à l’un des héros d’un film, pour qu’il suive son parcours avec intérêt, émotion, voire angoisse, il a besoin de le comprendre. Encore faut-il que ce soit le cas du scénariste…

Lire la suite