Les faiblesses les plus courantes dans les spec-scripts

rejectedstamp

A quoi un producteur ou chargé de développement reconnait-il si un scénario est signé par un scénariste professionnel ou un débutant? A bien des signes à vrai dire, et pas uniquement le nom sur la couverture. 😉

Lire le reste de cet article »

L’importance des 10 premières pages d’un scénario

first10pg

Vous l’aurez sans doute noté, on n’aborde pas vraiment la dramaturgie de la même manière des deux côtés de l’Atlantique. Si en France, l’histoire, c’est à, dire le fond, passe avant la forme, les films illustrant la vision d’un cinéaste, aux USA on applique les règles de la dramaturgie avec une précision chirurgicale… au risque de sacrifier le fond à la forme. Quelle que soit sa nationalité, le scénario doit cependant posséder une vertu essentielle: accrocher le lecteur dès ses premières pages, sans quoi il est refermé aussi sec.

Je vous propose un tutoriel sur le rôle crucial des fameuses « 10 first pages » auxquelles les auteurs américains apportent un soin particulier, et que les scénaristes français négligent trop souvent… à leurs risques et périls. 😉

Lire le reste de cet article »

Les conseils d’écriture de Margaret Atwood

margaretatwood

Que vous souhaitiez écrire un roman ou un scénario, voici quelques conseils d’écriture de la célèbre auteure canadienne Margaret Atwood. Des préceptes empreints de sagesse, mais aussi d’humour. 🙂

Lire le reste de cet article »

La structure en 3 actes (et un schéma)

Aux USA, vous le savez, tout est affaire de formule, et on ne plaisante pas avec la structure en trois actes. Je vous propose une infographie qui vaut bien des discours… 🙂

Calvin 3 acts


Source: Tim Stout

Vous avez du mal à passer de la théorie à la pratique? Voici une représentation claire et synthétique d’un scénario bien structuré:

3 act structure

Comprendre la structure d’un scénario :

Copyright©Nathalie Lenoir 2016



De l’intérêt d’écrire « on spec »

spec work

Si outre-Atlantique le marché du spec-script est en crise, hégémonie des grosses franchises oblige, il est en France quasi inexistant. Depuis la Nouvelle Vague,  les réalisateurs sont considérés comme les « vrais auteurs » des films et désirent rarement mettre en images des sujets qu’ils n’ont pas initié. On notera au passage que cela ne gène nullement les Spielberg, Scorsese et autres, hem. 😉

Quoi qu’il en soit, et même sur notre sol,  le spec-script présente bien des avantages, même si ce ne sont pas forcément ceux que son auteur imagine…

Lire le reste de cet article »