Le réalisateur doit-il (ré)écrire le scénario de « son film »?

En France il est de coutume, depuis la Nouvelle Vague, de considérer les réalisateurs et trices comme les auteur(e)s des films qu’ils mettent en images, qu’ils en aient écrit, ou pas, les scénarios. Est-il profitable à un film que son cinéaste s’implique dans son écriture. Pas toujours, à vrai dire, et je suis tombée sur une interview d’un réalisateur, justement, qui analyse à merveille les différents cas de figures…

Lire la suite

Faut-il passer à la réalisation pour voir son spec-script tourné?

questions

Nouvelle édition du S.A.V des lecteurs, rubrique à l’attention des jeunes Padawans dans laquelle je traite les interrogations et thématiques qui reviennent le plus souvent dans vos messages, n’ayant pas le temps d’y répondre individuellement, en espérant que cela puisse profiter au plus grand nombre.

Cette question est plus que pertinente dans le contexte cinématographique français, le seul soucis, c’est que maints auteurs se la posent… au mauvais moment. 😉

Lire la suite

Dans le bureau de Marguerite Duras

duras writing

Rien ne nous en apprend plus sur un auteur que d’examiner le lieu où il travaille. Si quelques romanciers ou scénaristes se vantent de pouvoir écrire n’importe où, la plupart d’entre eux ont besoin de se réfugier dans un lieu dédié. C’est dans ce sanctuaire qu’ils passent de longues heures solitaires à créer leurs histoires, coupés du reste du monde. 

Je vous propose de nous glisser dans le bureau de l’une de mes auteures cultes, Marguerite Duras.

Lire la suite

Les origines de la « théorie de l’auteur »

auteur-theory

S’ils ne participent pas forcément à l’écriture des scénarios qu’ils mettent en images, les cinéastes sont considérés comme les seuls « auteurs » de leurs films, au grand dam des scénaristes, mais aussi de bien des réalisateurs à vrai dire. Comment et pourquoi en sommes-nous arrivés à cette situation? Je vous propose de visionner un exposé à ce sujet…

Lire la suite

Alain Resnais, une carrière en images: Triste nouvelle au lendemain des Césars, la disparition du grand cinéaste Alain Resnais, à qui le Guardian rend un bel hommage photographique. Près de soixante-dix ans de carrière, une vingtaine de long-métrages et autant de courts et moyens métrages, une expérience de monteur, acteur et scénariste. Cinq Césars, un Lion D’or et un autre d’Argent à Venise, Deux Ours d’Argent à Berlin, un Prix du Jury à Cannes, le palmarès de cet immense artiste, l’un de pionniers du Nouveau Cinéma dans les années soixante, est impressionnant mais c’était avant tout un homme de coeur. Celui de ses films qui m’a le plus marquée est l’éblouissant Hiroshima mon amour, écrit par ma bien aimée Marguerite Duras, rencontre au sommet!

film-hiroshima-mon-amour4