Emmanuel Carrère & l’adaptation

ECarrère

Pour avoir eu à la fois le privilège et la malchance de devoir porter une oeuvre littéraire contemporaine à l’écran, je regrette amèrement que tous les romanciers ne partagent pas l’opinion d’Emmanuel Carrère. ;-)

Lire le reste de cet article »

Bookmark and Share

Francis Ford Coppola et l’écriture

Il est de coutume en France de considérer le réalisateur comme « l’auteur » de son film, et ce quel que soit son degré d’intervention dans l’écriture du scénario. Il est d’ailleurs fort rare qu’un de nos cinéastes souhaite mettre en images une histoire dont il ne serait pas à l’origine.

Les mentalités sont très différentes outre-Atlantique, où l’on considère qu’écriture et réalisation sont deux métiers bien distincts et qu’on peut exceller dans l’un sans forcément maîtriser l’autre. S’ils n’écrivent pas leurs films, personne ne considérerait Alfred Hitchcock, Steven Spielberg, ou encore Martin Scorsese comme de « simples techniciens ». Et lorsqu’un cinéaste américain touche à l’écriture, c’est en séparant les casquettes. Je crois que le mieux est encore de laisser l’un des monstres sacrés hollywoodiens, mister Francis Ford Coppola, l’expliquer avec ses propres mots…

Lire le reste de cet article »

Bookmark and Share

Ecrire un scénario à partir de fiches (ou index cards)

index cards

Si sur notre sol l’écriture de scénario a un aspect un peu « bohème », chaque auteur développant sa propre méthode (on non méthode) de travail au gré de ses expériences, les choses sont beaucoup plus normalisées chez nos confrères américains, sans doute parce que le parcours pour devenir scénariste est plus balisé outre-Atlantique.

Vous avez certainement déjà entendu parler, ne serait-ce que dans ces colonnes, du fameux writers’ board (tableau d’écriture), mais aussi des non moins mythiques index cards dont la plupart des scénaristes américains raffolent.

Voyons ensemble en quoi elles consistent…

Lire le reste de cet article »

Bookmark and Share

Comment Quentin Tarantino a développé son sens du dialogue

tarantinobureau

L’écriture de dialogues constitue la dernière, et sans doute la plus délicate, étape du processus dramaturgique. Certains scénaristes maîtrisent d’ailleurs peu ou mal cette discipline qui fait tant appel à l’oreille qu’à la plume. S’il est un auteur contemporain qui excelle dans ce domaine, c’est bien mister Q.T. Voici comment il s’y est exercé.

Lire le reste de cet article »

Bookmark and Share