De l’art d’introduire ses personnages

Si les protagonistes et antagonistes d’un film dévoilent leurs personnalités, leurs psychés et leurs failles tout au long de l’intrigue, il est indispensable pour le public de pouvoir les cerner, et s’y attacher (ou tout du moins s’y intéresser), dès le début du film, et donc du scénario. Je vous propose de revisiter quelques brillants exemples en la matière…

Ce n’est pas une légende urbaine, en matière de cinéma, et donc d’écriture de scénario, beaucoup de choses se jouent lors des dix premières minutes/pages. Si vous ne parvenez pas à présenter au spectateur/lecteur l’univers et l’époque dans lesquels se déroule l’intrigue, l’atmosphère du récit, mais aussi et surtout les personnages principaux et leurs enjeux, vous perdrez à coup sûr l’intérêt de votre audience.

L’exposition d’un film n’est donc pas seulement affaire de narration, mais de caractérisation. Voyez comment sont présentés ces personnages, notamment dans les films de tonton Spielby:

Vous noterez que créer du mystère autour d’un personnage est un fabuleux outil pour rendre le spectateur actif, avide (et donc patient) d’informations ultérieures. Mais n’essayez pas de tricher, hein, un personnage se révèle par ses actions, pas ses dialogues. 😉

Voici d’autres célèbres exemples:

Prenez l’ouverture de Pulp Fiction, par exemple. Le grand débat de Vincent et Jules au sujet du Big Mac n’a pour fonction que de contraster avec la mise en situation, hyper violente, de leur boulot de tueurs à gage, dans les scènes suivantes.

Pour vous exercer, je vous invite à revoir quelques uns de vos films cultes, carnet de notes en main, en étudiant:

  • tout ce que vous apprenez sur les personnages principaux au cours des dix ou quinze premières minutes

  • comment ces informations vont prendre du sens, ou créer un élément de surprise, en cours d’intrigue

  • comment cette introduction des personnages contraste avec « l’état » dans lequel on les quitte, en fin de film

Ensuite, ce sera à vous de pratiquer, un peu de la même manière. Lorsque vous attaquerez le second jet de votre scénario, soignez particulièrement l’introduction de vos personnages en fonction de leur devenir, au fil de l’intrigue, et de la dernière scène du script dans laquelle ils apparaissent.

De bons outils pour réécrire vos scénarios :

Copyright©Nathalie Lenoir 2017