Pourquoi les auteur(e)s ne prennent pas de vacances


Hunter S. Thompson à Big Sur

Chaque année, lorsque les beaux jours se pointent, l’entourage des auteur(e)s les pressent pour choisir dates et destination en vue de la sacro-sainte trêve estivale. Sauf que pour un(e) auteur(e), les vacances c’est l’ENFER!

Les auteurs professionnels ont une très curieuse conception des vacances. Le/la scénariste en particulier déteste les vacances parce que, croyez-le ou non, les vacances c’est LE MAL. Démonstration en image:

Sounds familiar? 😉

A glisser dans votre valise, si vos proches vous forcent à partir :

Copyright©Nathalie Lenoir 2017