Coup de coeur pour le dernier ouvrage de Robert McKee

Je vous ai, à maintes reprises, chanté les louanges de l’incontournable Story de Robert McKee, que viennent de rééditer les éditions Armand Colin. Ils proposent également le tout nouvel ouvrage du célèbre script-doctor Ecrire des dialogues pour la scène et l’écran, qu’il viennent de m’adresser, et je les en remercie. Gros coup de coeur!

Devenu script-doctor à l’aube des années 80, Robert McKee commence dans la foulée à enseigner l’écriture de scénario à l’Université de Californie du Sud. Le succès de ses cours donne rapidement naissance à des séminaires, dont le célèbre Story, qu’il a dispensé dans le monde entier et dont vous pourrez découvrir un condensé dans l’ouvrage éponyme qui reste la grosse référence outre-Atlantique. Il faut reconnaître qu’il est très bien ficelé ce manuel, et très agréable à lire de surcroît. Plus intéressant encore est son nouveau manuel, dédié à l’écriture de dialogues, traduit par mon confrère Olivier Cotte.

Ecrire des dialogues pour la scène et l’écran s’intéresse à un art trop souvent négligé, ou mal maitrisé (en particulier sur notre sol). McKee s’y intéresse, strate par strate, de la fonction dramaturgique des dialogues (exposition, caractérisation des personnages, conflit) à leur « esthétique », liée au média pour lequel on écrit, mais aussi au genre de la fiction, à son contexte. J’ai notamment apprécié l’importance qu’accorde l’auteur au sous-texte: le non-dit, l’inconscient du personnage qui se révèle, entre les lignes. L’ouvrage est richement illustré d’exemples, et trois chapitres complets sont dédiés à des études de cas, pour plus de limpidité.

On reproche parfois à Robert McKee son côté showman/mégalo lors de ses séminaires. Mais il est extrêmement pédagogue, notamment à l’écrit, amenant le lecteur à réfléchir, assimiler par lui même, plutôt que de lui fournir une solution « clé en mains ».

Ce bouquin est un must read. Il se dévore, et s’avère aussi profitable aux auteurs débutants que confirmés. Il faut des années pour savoir dialoguer, et quand on pense maitriser cette discipline, on risque de se vautrer dans la facilité, ou la démonstration crasse. Ecrire de bons dialogues est à la fois question d’oreille, de psychologie, et d’humilité. 🙂

Les deux must read de Robert McKee :

Copyright©Nathalie Lenoir 2017