Quand JK Rowling soutient les auteurs débutants

Le talent et les idées ne suffisent pas pour devenir un auteur professionnel, loin s’en faut. Pour réaliser votre rêve il vous faudra recevoir un grand nombre de baffes et coups de pieds au cul comme le rappelle, via Twitter, la très successful romancière J. K. Rowling, créatrice de la saga Harry Potter

En juin 1997, une jeune romancière anglaise sans le sou, mère célibataire de surcroît,  publie le premier tome d’une saga consacrée à un orphelin mal aimé qui découvre le jour de son onzième anniversaire qu’il est un grand sorcier en devenir, le reste est légende…

Le premier bureau de J. K. Rowling: le café en bas de son logement de l’époque

Grâce aux aventures littéraires d’Harry Potter, qui se déroulent en sept opus, et à leurs adaptations cinématographiques, JK Rowling est devenue un poids lourd de l’édition et détient l’une des plus grandes fortunes d’Angleterre. A l’instar de Tolkien avec The lord of the rings, elle a créé un vaste univers fictif qui génère un véritable culte aux quatre coins du monde, chez des fans « de sept à soixante-dix sept ans ». Plus de 400 millions de copies,  traduites dans 67 langues, ont été vendues à ce jour.

Harry Potter a même les honneurs d’un parc d’attraction entièrement dédié en Floride et d’un musée à Londres, preuve de sa spectaculaire cote d’amour.

Comment expliquer un tel succès? Quand certains ne voient en Harry Potter qu’un personnage de livres pour enfants ils se trompent lourdement, le jeune sorcier est l’archétype même du héros analysé par Joseph Campbell: un enfant chétif et mal aimé qui se révèle un prince à qui il incombe de sauver le monde. Il rencontrera sur son chemin divers alliés et mentors et devra expérimenter une longue série d’épreuves et de pertes, de plus en plus pénibles, jusqu’à consentir au sacrifice suprême…

Le parcours de la romancière fut à l’image de celui de son héros, comme elle nous le rappelle dans ce discours lu aux étudiants de la prestigieuse université d’Harvard:

Ne boudez pas, amis lecteurs non anglophones, grâce à l’un d’entre vous, Kaze, que je remercie chaleureusement, voici une adresse où vous pourrez lire la traduction française de ce speech. 🙂

Je vous recommande vivement de suivre JK Rowling sur Twitter. Loin d’être un simple outil de promo, l’auteure fait partager sur son compte coups de coeur et de gueule, mais surtout, elle dialogue avec ses lecteurs, et les encourage:




Quelques ouvrages pour vous inspirer & booster votre confiance d’auteur(e)s :

Copyright©Nathalie Lenoir 2017