Les conseils d’écriture de Jonathan Franzen

jfranzen-time

Que vous souhaitiez écrire un roman ou un scénario, voici quelques sages conseils d’écriture du célèbre romancier Jonathan Franzen.

1 Le lecteur est un ami, non un adversaire ou un spectateur.

2 Une fiction qui ne représente pas l’aventure personnelle d’un(e) auteur(e) à travers l’effrayant ou l’inconnu ne mérite d’être écrite que d’un point de vue mercantile.

3 N’utilisez jamais le mot « alors » comme une conjonction, le mot « et » remplit cet office. Substituer « alors » est une non-solution de facilité pour résoudre le problème d’une trop grande quantité de « et » sur la page.

4 Ecrivez à la troisième personne à moins que la voix d’un narrateur s’impose irrésistiblement.

5 Lorsque l’information devient gratuite et universellement accessible, le travail volumineux de recherche pour un texte est dévalué.

6 Même la fiction la plus autobiographique requiert un travail de pure invention. Personne n’a jamais écrit un texte plus autobiographique que « Les Méta­morphoses ».

7 Vous visualisez plus en restant assis immobile qu’en courant après un sujet.

8 Il est peu probable que quiconque jouisse d’une connexion internet sur son poste de travail écrive de la bonne fiction.

9 Les verbes intéressants sont rarement très intéressants.

10 Vous devez aimer avant de pouvoir être implacable.

11 La fin idéale divise les lecteurs.

12 L’être humain le plus simple sera toujours plus complexe que le plus complexe des personnages.

Je recommande vivement à ceux d’entre vous qui maitrisent l’anglais la lecture de l’édition de la cultissime rubrique The art of Fiction du Paris review consacrée à Jonathan Franzen. Vous trouverez d’autres conseils d’écriture inspirants dans les archives du blog. 🙂

Quelques oeuvres autobiographiques de Jonathan Franzen :

Copyright©Nathalie Lenoir 2016