Coup de coeur pour Désorientale

Négar D

Chaque rentrée littéraire réserve son lot de belles surprises. Mon premier coup de foudre de la cuvée 2016 est le superbe premier roman de ma consoeur Négar Djavadi.

Si mes goûts de lectrice sont très éclectiques, j’ai un gros gros faibles pour les ouvrages qui mêlent la petite histoire (celle des personnages), à la grande. C’est l’une des grandes réussites de Désorientale, mais c’est loin d’être la seule!

De la même façon qu’Isabel Allende nous conte le Chili à travers ses ouvrages, Négar Djavadi, qui pour rappel nous avait généreusement ouvert les portes de son bureau, nous raconte l’Iran, son pays d’origine, au fil du 20ème siècle et d’une saga familiale captivante. Il y a beaucoup d’humour et de sensualité dans son récit, une grande pudeur aussi, face au déchirement de l’exil et de la filiation.

Je suis sortie de cette lecture envoûtante, le coeur à la fois léger, car le style est extraordinairement solaire, et lourd du poids du déracinement, de l’histoire d’un pays condamné au silence. Je sais d’ores et déjà que je relirai ce magnifique roman d’ici quelques années. 🙂

Je laisse Négar vous présenter elle-même ses personnages:


Négar Djavadi – Désorientale par Librairie_Mollat

Je vous encourage vivement à vous plonger dans les pages de Désorientale, publié chez Liana Levi. Vivement le prochain roman de Négar Djavadi!

Copyright©Nathalie Lenoir 2016