Comment stimuler sa créativité?

creativity

Comment passer de l’apprentissage théorique de la dramaturgie à la pratique de l’écriture?

Nous avons vu la semaine dernière comment acquérir une logique, des mécanismes d’écriture scénaristique grâce à l’étude de films. Voici à présent quelques exercices qui peuvent aider les auteurs débutants à développer leur propre créativité.

Oubliez immédiatement le cliché de l’auteur qui passe ses journées à rêvasser à la terrasse d’un café, un calepin à la main. Devenir scénariste professionnel consiste à écrire quotidiennement (enfermé chez soi la plupart du temps) pendant toute la journée. Lorsque l’on accède enfin à cette profession, on ne peut s’offrir le luxe de refuser une proposition (et vous vous doutez bien qu’un producteur ne va pas attendre qu’un scénariste soit disponible pour lancer un projet), ni d’attendre plusieurs mois d’hypothétiques feux verts, si bien que l’on lance en attendant d’autres prospections. Bref, concrètement, un scénariste professionnel travaille la plupart du temps sur deux ou trois (parfois bien plus) projets à la fois, des sujets qui sont à divers stades de développement (donc d’écriture). Comment s’en sort-il ? Avec beaucoup de discipline et relativement peu de sommeil. 😉

La bonne nouvelle, c’est qu’avec l’expérience, cette rigueur développe la créativité de façon spectaculaire. Une fois qu’on a acquis les automatismes de l’écriture, l’imagination se libère dès qu’on la sollicite. On pourrait en fait la comparer à un muscle que l’on fait travailler à l’aide d’une gymnastique adaptée. Voici quelques suggestions et exercices qui vous aideront, je l’espère, à booster votre inspiration et votre productivité.

La première règle en la matière, c’est d’écrire le plus possible et avec discipline. Fixez-vous des plages d’écriture (réalistes) dans votre emploi du temps et essayez par tous les moyens de vous y tenir. Il est inutile dans un premier temps, de planifier six heures quotidiennes d’écriture, la plupart d’entre vous n’en ont sans doute ni le temps, ni l’énergie. Ce qui importe à ce stade, c’est la régularité.

Essayez d’aménager un espace d’écriture vraiment propice à la création : confortable, si possible loin de toutes sources de distractions (télévision, enfants, conjoint, téléphone portable…). Entourez-vous par contre d’objets ou éléments inspirants : photographies, souvenirs, gris-gris, musique… A noter que certaines personnes au contraire, travaillent mieux dans un espace neutre. A vous de déterminer quelle ambiance vous convient…

Après avoir vu comment s’entrainer à l’écriture en étudiant des films, voici à présent quelques exercices pour stimuler votre créativité.

1. Choisissez un chapitre de roman et transposez-le en scènes de scénario : didascalies, dialogues. Au besoin, inventez les éléments qui manquent dans le livre. Lorsque vous serez satisfait du résultat, réitérez avec un chapitre d’un autre ouvrage, si possible très différent, et ainsi de suite.

2. Prenez un magazine, choisissez une illustration qui vous inspire et écrivez la scène dont pourrait être extraite cette image.

3. Regardez la télévision sans le son. Ecrivez le dialogue qui pourrait accompagner les images qui défilent.

4. Ecrivez une fin différente pour quelques uns de vos films ou romans favoris.

5. Un peu dans le même registre, choisissez un roman, un film qui vous a particulièrement plu et imaginez par écrit ce que sont devenus les principaux personnages (que font-ils dix ou vingt ans plus tard par exemple).

6. Petit exercice d’extérieur. Observez (discrètement) les gens dans la rue, dans le métro, les cafés… et essayez d’imaginez des éléments de leur histoire : d’où viennent-ils, quel est leur humeur, que révèlent leurs gestes, leurs vêtements… ? Essayez de coucher ces notes sur papier afin d’aller plus loin dans cet examen, bref, laissez filer votre imagination.

7. Inventez des synopsis d’épisodes de vos séries favorites en respectant ses codes narratifs, sa cohérence.

8. Choisissez dans un magazine la photo d’une personne dont vous ignorez tout (un acteur qui apparaît sur une publicité par exemple), inventez-lui une identité et écrivez sa nécrologie.

9. Ecrivez votre propre biographie comme si elle devait être publié par un journal, avec le plus d’honnêteté possible. Réitérez ensuite l’exercice en rédigeant votre biographie rêvée.

10. Choisissez une chanson qui vous touche particulièrement et écrivez le synopsis du court-métrage qui pourrait l’illustrer.

11. Transposez une scène de votre quotidien, un repas familial par exemple, en scène de scénario. Essayez de caractériser visuellement vos personnages, de les présenter à travers cette scène en vous appuyant autant sur les didascalies que le dialogue : background, attitude, gestuelle, façon de s’exprimer…

12. Choissez dans votre entourage quelqu’un qui vous insupporte et décrivez-le comme si vous étiez en train de créer un personnage : qualités, défauts, gestuelle, buts dans l’existence, secrets inavouables… Essayez d’être le plus précis possible et n’hésitez pas à inventer les détails qui vous manquent.

On peut bien entendu imaginer des centaines d’exemples de ce genre. Le but commun de tous ces exercices est de partir d’un élément concret, existant, pour le recréer de toute pièce par le biais de votre imagination. C’est exactement ce que vous aurez à faire si vous devenez scénariste. Un producteur ou un réalisateur viendra vous trouver avec un projet la plupart du temps résumé en quelques pages « télégraphiques » et vous devrez être capables de broder à partir de ce canevas.

Je vous recommande enfin de tenir un journal (ou un blog), quel que soit le sujet qu’il aborde, et de vous astreindre à le mettre à jour de façon très régulière. Prenez, d’autre part, l’habitude d’avoir toujours avec vous de quoi noter vos idées diverses et variées. Une fois que votre créativité tournera à plein régime, vous risquez d’être submergés par l’inspiration! 🙂

Vous trouverez d’autres conseils et exercices dans ces ouvrages :

Copyright©Nathalie Lenoir 2016