Ce soir, tout le monde devant France 2!

ne m'abandonne pas

Lundi soir j’ai eu le privilège d’assister à la projection privée de l’unitaire Ne m’abandonne pas, qui sera diffusé ce soir sur France 2. C’est tout simplement l’une des meilleures fictions françaises qu’il m’ait été donné de voir, je vous encourage vivement à la regarder à votre tour. 🙂

Ce n’est pas un scoop, notre fiction hexagonale est très frileuse, mais quand elle ose, c’est tout simplement grandiose, et à l’initiative des mêmes (très) rares producteurs. 😉

Produite par Joëy Faré pour Scarlett Production donc, écrite par le tandem Françoise Charpiat / Aude Marcle et réalisée par Xavier Durringer, Ne m’abandonne pas sera diffusée ce soir sur France 2. Cet unitaire traite avec beaucoup d’humanité et de finesse un sujet grave et hélas atrocement actuel: la radicalisation islamiste d’une adolescente.

Si le sujet de cette fiction est courageux, son traitement (écriture comme réalisation) l’est tout autant, évitant clichés et didactisme et osant présenter un personnage au choix terrible/discutable (il ne s’agit pas de l’héroïne mais je ne vous en dirai pas plus, de peur de spoiler l’intrigue). Mention spéciale pour le fabuleux casting: Marc Lavoine, Sami Bouajila, Samia Sassi, Lina Elarabi, Tassait Mandi…

Synopsis : Le jour où Inès, médecin urgentiste, découvre que Chama, 17 ans, a épousé sur internet un djihadiste et qu’elle s’apprête à le rejoindre en Syrie, sa vie bascule. Pour tenter de sauver sa fille de l’embrigadement dont elle est victime, Inès ira jusqu’à la séquestrer dans une maison loin de tout. Mais Chama, totalement endoctrinée, n’a pas l’intention de renoncer à ce qu’elle croit être sa destinée… Pour Inès, c’est le début d’un long combat.

Ce téléfilm nous rappelle que la fiction n’a pas pour mission que de divertir, mais de parler de notre époque, de susciter la réflexion/discussion (la diffusion sera d’ailleurs suivie d’un débat), qu’une chaine publique a également une mission citoyenne… Bref, il a fait vibrer mon petit coeur de scénariste (et de mère), ne le ratez sous aucun prétexte. 🙂

Copyright©Nathalie Lenoir 2016