Au-revoir, Eric Kristy

Eric Kristy

Crédit photo: Didier Cohen, Carrés Noirs

On savait que 2016 s’annonçait cruelle pour les artistes mais je n’imaginais pas que la Faucheuse frapperait aussi près. J’ai la grand tristesse de vous apprendre que mon confère Eric Kristy vient de nous quitter. J’aurai un respect et une tendresse éternelle pour ce talentueux confrère, cet homme adorable. Je regrette déjà son engagement passionné pour le beau métier qui est le nôtre, ses coups de coeur et de gueule sincères, sa bienveillance et son humour. Gros gros chagrin…

Romancier et scénariste, grand maitre es polars, Eric Kristy a créé pour le petit écran des séries comme Une femme d’honneurFranck KellerLe Proc Chevalier des Arts et des Lettres, il a également signé un superbe biopic, La mauvaise réputation, consacré à l’un de ses musiciens cultes, Georges Brassens.

Il nous avait généreusement ouvert les portes de son bureau en juin 2011. C’était un fidèle supporter de ce blog, pour tout vous dire, ce qui me rendait très fière, un homme de passions, de révoltes, certes un poil désabusé par le paysage audiovisuel actuel mais toujours prêt à encourager ceux qui sont résolus à faire bouger les choses. Il s’était longuement engagé lui-même, notamment au sein du CEEA et de la SACD, mais aussi de feu le festival Scénaristes en séries.

 

 

C’était un homme généreux et sincère, qui a mis le pied à l’étrier de scénaristes « des générations d’après », un homme fin et plein d’humour, un jeune homme de soixante piges, passionné de photographie et de bluegrass (il était lui-même musicien)… et amateur de chaussures. Nous avons longuement débattu à ce sujet, et bien d’autres.

Désolée, Eric, de ne pas avoir pu te dénicher cette fameuse paire de Dockside dans la bonne couleur, tu vas beaucoup nous manquer. 🙁

Eric Kristy, scémariste et Gétard Marx, réaliénateur from GROUPE 25 IMAGES on Vimeo.

Copyright©Nathalie Lenoir 2016