De la nécessité d’associer dramaturgie et psychologie

therapist

Si vous avez un tant soit peu étudié la dramaturgie, vous savez qu’un scénariste se doit de maîtriser à la perfection non seulement la biographie de ses personnages, mais (et c’est là où le bât blesse), leur psychologie.

Un nom et un physique sont loin de suffire pour faire exister un personnage à l’écran. Pour que le public puisse s’identifier, ou tout du moins s’attacher, à l’un des héros d’un film, pour qu’il suive son parcours avec intérêt, émotion, voire angoisse, il a besoin de le comprendre. Encore faut-il que ce soit le cas du scénariste…

Comment créer des personnages plus vrais que nature? En n’oubliant pas qu’à l’instar de n’importe quel être humain, ils ne sont pas seulement pourvus d’une histoire, de caractéristiques sociologiques et physiques, mais d’une psyché complexe. On ne peut guère s’affranchir des stéréotypes sans passer par une profonde réflexion psychologique et tous les scénaristes devraient s’initier à la psychologie en même temps qu’à la dramaturgie.

Étant moi-même férue de psychologie et psychiatrie (chacun ses vices!), je partage grandement son point de vue et vous recommande (à nouveau) un ouvrage de vulgarisation justement destiné à l’usage des scénaristes intitulé Psychologie des personnages, manuel pratique. Publié par les éditions Dixit, c’est la traduction d’un ouvrage américain qui présente l’avantage d’avoir été co-écrit par un psychologue, Howard Gluss, ET un scénariste, Scott Edward Smith. Il est évident que cet ouvrage ne propose qu’une initiation aux complexes mécanismes (et détraquements) de la psyché humaine mais il pourrait vous donner envie de creuser le sujet, ce qui ne peut qu’enrichir la caractérisation de vos futurs personnages…

Quelques saine lectures donc :

Et en parlant de combiner caractérisation et psychologie, voici une leçon vidéo plutôt bien fichue:

 

Copyright©Nathalie Lenoir 2016

2 réflexions sur “ De la nécessité d’associer dramaturgie et psychologie ”

Les commentaires sont fermés