Redevenir un(e) auteur(e) en herbe

Olivier Bouton

Ou comment le génial webzine Brain Pickings m’a fait replonger dans la petite enfance et découvrir les racines d’une vocation…

Lundi je vous parlais de ma révolution créative estivale, et de mon autobiographie créative. L’exercice dont je vais vous parler aujourd’hui je l’ai inventé toute seule, et par le plus grand des hasards à vrai dire. 🙂

Cet été donc, en lisant un de mes webzines favoris, Brain Pickings, je suis tombée sur un article célébrant un ouvrage pour enfant de Tomie dePaola, Oliver Button is a Sissy, paru en 1979 et publié en France quelques années plus tard sous le titre Olivier Bouton est une poule mouillée. Et là grosse séquence émotion car il se trouve que c’est l’un des premiers livres qu’on m’ait offert et qu’il avait totalement bouleversée la toute petite fille que j’étais, au point de me le faire lire en boucle pendant des mois.

C’est l’histoire d’un petit garçon qui se fait molester à l’école parce que loin de s’illustrer dans les sports qu’adorent les autres gamins, c’est un artiste en herbe. Il écrit/découpe/dessine/se déguise/écrit et joue des pièces, et finit par gagner le respect de ses camarades d’école grace à ses talents multiples. Inutile de vous dire à quel point je me sentais de fortes affinités avec ce personnage. 😉

Bref, aussitôt l’article lu, j’ai démonté ma bibliothèque à la recherche du précieux et je l’ai relu avec une émotion extrême, réalisant à quel point il avait contribué à me faire assumer une vocation précoce. Du coup, j’ai relu tous les livres de mon enfance, ou tout du moins, ceux qui m’avait assez marquée pour que je les conserve une fois adulte.

Je vous recommande vivement cette expérience, là encore c’est une sacrée révélation! On évoque souvent les rencontres à l’origine d’une carrière, voire les manuels d’écriture, mais on oublie que les racines sont souvent largement antérieures… 🙂

Copyright©Nathalie Lenoir 2015



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter

Consultez le profil de Nathalie sur Pinterest.