L’écriture du documentaire par Jacqueline Sigaar

9782844811363

Contrairement à la création de fiction, l’écriture documentaire est beaucoup moins formelle, codifiée, ce qui la rend beaucoup plus délicate, même si cela peut sembler paradoxal.

Les éditions DIXIT ont publié un excellent ouvrage de la cinéaste Jacqueline Sigaar entièrement dédié à l’écriture documentaire.

Pour avoir eu l’occasion de m’y frotter, je peux témoigner que l’écriture documentaire est particulièrement ardue. Elle consiste à coucher sur le papier des interviews qui n’ont pas encore eu lieu, décrire des images pas encore tournées, bref, à organiser de façon fictionnelle des instants de « vraie vie ». C’est la raison pour laquelle il est primordial de s’interroger sur cette forme avant même d’aborder le sujet de fond. C’est précisément ce que propose ce précieux ouvrage. 🙂

Présentation de l’éditeur:

Faire un film documentaire, c’est raconter une histoire. Le processus est identique à celui de la fiction, car même si l’on traite du réel, le choix des personnages principaux, la structure narrative, la construction dramatique répond à des règles qu’il faut connaître et maitriser.

La particularité du documentaire, c’est que l’écriture du film évolue au cours de sa production: pendant le tournage il faut tenir compte du réel et « écrire » sur le vif, puis pendant le montage, le film se réécrit et se transforme encore pour trouver sa forme définitive.

L’autre particularité, c’est la constitution d’un dossier d’écriture qui comprend au minimum un résumé, une note d’intention , un synopsis ou un séquencier et une note de réalisation.

Il raconte la continuité du film, les partis-pris cinématographiques et donne à voir « la promesse de film ». Il permet d’aller à la rencontre des producteurs, diffuseurs et organismes institutionnels pour les convaincre de devenir partie prenante de la production.

On trouve donc dans ce livre toutes les composantes d’un dossier d’écriture et en particulier des exemples précis d’éléments pouvant enrichir un dossier de base comme, la description des personnages, la chronologie des évènements, le contexte social et politique, le journal des repérages, et pour un film historique l’utilisation de décryptage d’archives pour mettre son dossier en valeur.

Comme le dossier de présentation d’un film est à la fois sa carte d’identité et son visa pour déclencher la production, cet ouvrage est lié à un site internet ou le lecteur aura accès aux dossiers complets cités dans le livre ainsi qu’à de très nombreux dossiers récents qui seront dans l’état exact de leur constitution lors de leur présentation aux chaines, au CNC, aux organismes subventionneurs, et qui ont, déclenché un accord (financement) de production.

L’auteur a rencontré et questionné de nombreux professionnels reconnus, auteurs réalisateurs, monteurs, producteurs et diffuseurs.
Leurs réponses se croisent dans chaque chapitre du livre autour de l’écriture documentaire et de la constitution de dossiers efficaces.

Les différents genres documentaires (historique, politique, cinéma du réel…) et les différentes formes narratives des films (essai, enquête, portrait, journal intime…) sont explicités à travers une large filmographie.

Copyright©Nathalie Lenoir 2015

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter

Consultez le profil de Nathalie sur Pinterest.