Les 11 commandements d’Henry Miller

Henry Miller

Débutons la semaine avec une motivation en acier trempé, d’accord amis lecteurs? Voici quelques sages résolutions que nous souffle à l’oreille feu le grand romancier Henry Miller. Comme vous avez été trèèèès sages, je vous les traduis ci-dessous… 

 

  1. Travaille sur un seul projet à la fois, jusqu’à ce qu’il soit terminé. Judicieux pour un auteur débutant mais cosmiquement IMPOSSIBLE pour un scénariste professionnel…
  2. Ne commence pas de nouveaux livres. N’ajoute plus rien à « Black Spring » (le roman qu’il venait d’achever à l’époque) Ce conseil s’applique à n’importe quel projet d’un auteur, a fortiori débutant: il s’agit d’une part de savoir reconnaitre le moment où le texte est vraiment terminé, et, d’autre part de faire un break salutaire avant de se lancer dans le suivant. Mais je le répète: si vous souhaitez devenir scénariste professionnel il vous faudra apprendre à jongler avec une bonne dizaine de projets en même temps…
  3. Ne sois pas nerveux. Travaille calmement, dans la joie, de façon téméraire, quelque soit le matériel que tu as en main. Précieux writing mantra pour lutter contre le writer’s block qui est l’émanation de l’anxiété et/ou du manque de confiance en lui d’un auteur.
  4. Travaille en fonction du planning et pas en fonction de ton humeur. Arrête-toi à l’horaire prévu. Très sage conseil! C’est tout le dilemme pour un auteur: respecter ses deadlines sans pour autant que son travail bouffe sa vie privée. Là j’adresse un énorme Big up à mon mari… 😉
  5. Quand tu n’arrives pas à créer tu peux toujours travailler. Quand un auteur est en panne d’inspiration, afin de ne pas gaspiller son temps, il a toujours une tâche utile à accomplir: relecture, corrections, recherches…
  6. Consolide un peu chaque jour plutôt que d’ajouter de nouveaux engrais. Belle métaphore, bien difficile à traduire en peu de mots! En gros il s’agit de rester focalisé sur l’essence même du projet, de ne pas se disperser en ajoutant des éléments (personnages, situations) artificiels qui auraient pour fonction de contourner un obstacle. Pas de bidouillage quoi.
  7. Reste un être humain! Vois des gens, bouge, bois si tu en as envie. Oui c’est difficile à croire mais les auteurs ont une vie sociale. 🙂
  8. Ne sois pas un cheval de somme! Ne travaille qu’avec plaisir. Alors là comment dire? Oui en théorie mais en pratique, heu… 😉
  9. Chamboule le planning quand tu le sens mais reviens-y dès le lendemain. Concentre-toi. Affine. Fais des coupes. Souffler une journée c’est humain. Deux c’est le début de la procrastination
  10. Oublie les livres que tu veux écrire. Concentre-toi sur celui que tu es en train d’écrire. C’est la plus sure façon d’éviter le writer’s block.
  11. Écris avant tout. La peinture, la musique, les amis, le cinéma, tout cela vient après. Sad but true! 😉

 

Copyright©Nathalie Lenoir 2015



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter

Consultez le profil de Nathalie sur Pinterest.



2 réflexions sur “ Les 11 commandements d’Henry Miller ”

Les commentaires sont fermés