Dans le bureau de Paul Haggis

paul_haggis

Rien ne nous en apprend plus sur un auteur que d’examiner le lieu où il travaille. Si quelques scénaristes se vantent de pouvoir écrire n’importe où, la plupart d’entre eux ont besoin de se réfugier dans un lieu dédié. C’est dans ce sanctuaire qu’ils passent de longues heures solitaires à créer leurs histoires, coupés du reste du monde. 

Pour cette nouvelle édition, je vous propose de nous glisser dans le bureau du scénariste hollywoodien Paul Haggis.

Né en 1953, Paul Haggis a débuté sa carrière de scénariste à la télévision dans les années soixante-dix sur la série… The love boat (La croisière s’amuse en VF)! Il s’illustre par la suite sur des séries aussi diverses que Scooby-Doo ou Who’s the boss? (Madame est servie en VF), avant de créer Due South (Un tandem de choc en VF), ThirtysomethingL.A. Law (La loi de Los Angeles en VF), ou encore Walker, Texas Ranger, œuvres qui lui valent de multiples récompenses.

Mais Paul Haggis rêve de cinéma. En 2004, il écrit et produit le superbe Million Dollar Baby, mis en images et interprété par Clint Eastwood. Il signe et réalise en parallèle Crash, couronné par trois Oscars, dont ceux du Meilleur Film et Meilleur Scénario Original.

Ces deux long-métrages propulsent sa carrière au point qu’on l’invite à signer les nouveaux opus de la franchise James Bond, Casino Royale (2006) et Quantum of Solace (2008, pas sa plus grande réussite à ce jour, hem). Si sa seconde réalisation, In the Valley of Elah (2007), est restée plus confidentielle, Paul Haggis demeurait une valeur sûre, tout du moins jusqu’à ces démêlés avec l’Eglise de Scientologie, secte sur laquelle il ne fait pas bon taper outre-Atlantique. Hasard ou coïncidence, la carrière du scénariste tourne quelque peu au ralenti depuis et c’est fort dommage. Son dernier opus, The next three days (2010), est sorti dans l’indifférence générale.

Dans la vidéo qui suit, proposée par Academy Originals, chaine YouTube officielle de l’Académie des Oscars, le scénariste nous ouvre la porte de son (presque) bureau et nous fait partager sa routine d’écriture. Oui, presque bureau puisque le grand scénariste travaille… sur sa table à manger, comme vous allez le découvrir… 😉

Pour rappel, je vous ai déjà proposé de visionner des épisodes de Creative Spark dédiés à Dustin Lance Black, John August, David Seidler et Eric Roth.

Références :

D’autres visites de bureaux d’auteurs et cinéastes célèbres.

Copyright©Nathalie Lenoir 2015



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter

Consultez le profil de Nathalie sur Pinterest.



Une réflexion sur “ Dans le bureau de Paul Haggis ”

Les commentaires sont fermés