10 scénarios à étudier pour améliorer son écriture

screenplays

Impossible de devenir scénariste (ou de le rester) sans se cultiver, quel meilleur moyen en effet d’appréhender les mécanismes de la dramaturgie, puis ses subtilités, que d’étudier de grands classiques du scénario, et leurs mises en images?

Voici dix scénarios qui devraient vous permettre d’affuter votre plume, jeunes Padawans. 🙂

Prendre l’habitude de lire et étudier des scénarios de films ou séries tournés est une excellente façon d’exercer sa plume à « la petite musique » de la dramaturgie. Le Net fournit de belles ressources en la matièremême si elles sont rarement francophones mais l’offre est justement tellement vaste qu’il est difficile de faire son choix.

Je tiens à préciser que je n’ai aucune prétention d’avoir des goûts universels ou prophétiques, c’est la raison pour laquelle j’ai effectué la petite sélection suivante en vertu de quatre critères:

  • l’unanimité que suscitent ces oeuvres chez les pédagogues émérites de l’étude dramaturgique
  • la lisibilité de leur écriture, je les ai classées par niveau de difficulté
  • leur accessibilité sur la Toile (le lien vous permettra de les télécharger gratuitement en PDF ou HTML
  • la facilité de se procurer le film en DVD

1. Witness, écrit en 1984 par Earl W. Wallace & William Kelley

Pitch: Afin de protéger un jeune Amish témoin d’un meurtre dans les toilettes d’une gare, un policier doit se cacher au sein de cette mystérieuse communauté.

Un thriller à l’écriture ultra classique mais à la mécanique parfaitement huilée donc la lecture est recommandée dans à peu près tous les manuels d’écriture de scénario. A noter que la caractérisation ne brille pas par son originalité, elle est même assez manichéenne, mais la structure en trois actes, les enjeux et noeuds dramatiques sont très faciles à repérer.

2. Jaws (Les dents de la mer en VF), écrit en 1975 par Carl Gottlieb & Peter Benchley d’après le roman de ce dernier

Pitch: Martin Brody un new-yorkais qui vient de se voir muté chef de la police d’une petite station balnéaire doit faire face à une menace inédite: un requin mangeur d’hommes qui sème la terreur sur les plages.

Un classique parmi les classiques! La structure est limpide comme du cristal, je vous l’ai d’ailleurs disséquée dans un précédent article, avec une mécanique impeccable. Vous pourrez au passage apprécier la façon inventive dont les auteurs font naître l’angoisse, puis la terreur, sans même « montrer » le requin avant près de la moitié du récit.

3. Star Wars, épisode 4 « A new hope », écrit en 1976 par George Lucas

Pitch: Le jeune Luke Skywalker doit quitter sa petite planète et devenir un chevalier Jedi afin de sauver une princesse… et l’univers!

Bon d’accord, je me fais un poil plaisir sur ce coup là mais il faut reconnaître que tonton George est l’un des premiers auteurs de son temps à avoir aussi bien assimilé la théorie du héros de Joseph Campbell, inventant au passage un nouveau genre cinématographique, lespace opera, ça force le respect, non? Quoi qu’il en soit c’est un excellent sujet d’étude.

4. Some like it hot (Certains l’aiment chaud en VF), écrit en par Billy Wilder &  I.A.L. Diamond d’après Fanfares of Love de Robert Thoeren & Michael Logan.

Pitch: Témoins d’un règlement de compte entre mafieux, deux musiciens tocards intègrent un orchestre exclusivement féminin afin d’échapper à leurs poursuivants.

La comédie classique par excellence et écrite par l’un des plus grands scénaristes au monde, excusez du peu! Pas un théoricien de la dramaturgie n’omettra de vous en recommander la lecture, et pour cause: structure aux rouages en platine, caractérisation limpide et sens de la comédie irréprochable, ce scénario est juste parfait!

5. Tootsie, écrit en 1982 par Larry Gelbart.

Pitch: Un comédien au chômage qui est sans doute le plus grand macho de la Terre se travestit et devient une star du petit écran.

Si la thématique féministe semble aujourd’hui très éculée, cette histoire n’en demeure pas moins drôle et extrêmement bien caractérisée, tout en maniant l’ironie dramatique avec brio.

6.The Godfather (Le Parrain en VF), écrit en 1972 par Francis Ford Coppola & Mario Puzo d’après le roman éponyme de ce dernier

Pitch: Le fils cadet du leader d’un des grand clans de la mafia new-yorkaise, qui se  destinait à la carrière d’avocat, est obligé de reprendre le flambeau quand son frère aîné et son père sont pris pour cibles.

La saga du Parrain, c’est un peu le versant sombre de Star Wars si j’ose dire, Joseph Campbell mais à l’envers, une vraie grande tragédie, au sens antique du terme. Le protagoniste, qui a toujours tout fait, avec l’accord du père, pour se détourner de la voie sanglante choisie par sa famille, va non seulement devoir reprendre le flambeau, mais il va devenir l’archétype même de tout ce qu’il réprouvait. Il y perdra l’amour, mais aussi son âme (et sa descendance dans le troisième et dernier volet de la saga). Incontournable!

7. Sixth Sense (Sixième sens en VF), écrit en 1997 par Night M. Shyamalan

Pitch: Un psychanalyste en pleine crise existentielle se voit confier un jeune patient qui communique avec des esprits qui refusent de comprendre qu’ils sont morts.

Un véritable bijou, tant au niveau de la construction du récit, de l’ironie dramatiqueque de la caractérisation subtile des personnages. Si on est bluffé à première lecture, je dirais qu’on ne peut en apprécier les qualités d’écriture qu’en le redécouvrant après avoir le fin mot de l’histoire.

8. The Usual Suspectsécrit en 1994 par Christopher McQuarrie

Pitch: Une légende du crime contraint cinq malfrats à aller s’acquitter d’une tâche très périlleuse. Ceux qui survivent pourront se partager un butin de 91 millions de dollars.

Une mécanique ultra bien huilée, complexe et ingénieuse, du grand art!

9. American Beauty, écrit en 1999 par Alan Ball

Pitch: Un homme qui vient d’être assassiné fait le bilan de son existence, réalisant à quel point il est passé à côté de ses rêves et des gens qu’il aime.

L’un de mes films et scénarios favoris, au point d’y avoir consacré une série d’articles. Les sous-intrigues s’entrecroisent avec une fluidité exceptionnelle et la caractérisation est tout bonnement époustouflante. Avec en bonus une leçon magistrale sur le symbolisme à l’écran, en grande partie grâce à la mise en scène de Sam Mendes. Culte!

10. Pulp Fictionécrit en 1994 par Quentin Tarantino & Roger Avary

Pitch: Les destins de deux hommes de main, d’une épouse de gangster, et d’un couple de braqueurs maladroits se croisent et s’entrecroisent dans quatre contes sur la violence et la rédemption.

Ze pur bijou du récit déconstruit! Les sous-intrigues semblent partir dans tous les sens alors que la structure est ciselée à merveille. Du grand art, que l’on apprécie ou non la QT touch. A titre personnel j’adooore!

Vous l’aurez compris cette liste n’a rien d’exhaustif mais elle constitue, il me semble, un bon angle d’attaque.

Oui, je sais, il n’y a que des scénarios anglophones dans cette sélection, pour la bonne et simple raison que les scénarios français sont rarement disponibles à la lecture. Comme je l’ai expliqué à diverses reprises, nous ne sommes pas considérés comme seuls auteurs de nos scénarios, nous partageons, 95 fois sur 100, ce statut avec le réalisateur. Si l’on ajoute à cela les droits d’exploitation du producteur et du distributeur, il faut bien comprendre qu’au final nous ne pouvons pas balancer nos textes sur la toile de notre seul chef. 🙂

Notez toutefois que certains éditeurs français comme Lettmotif ou L’Avant-scène publient quelques scénarios de films français, et des traductions de scénarios anglophones. A bons entendeurs… 🙂

Copyright©Nathalie Lenoir 2015



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter

Consultez le profil de Nathalie sur Pinterest.



Une réflexion sur “ 10 scénarios à étudier pour améliorer son écriture ”

Les commentaires sont fermés