Chaplin mania

Chaplin

Si chaque parcours artistique est unique, je crois que nous avons tous en commun d’avoir « rencontré », physiquement ou intellectuellement, quelques mentors qui ont contribué à notre choix de carrière. La liste est longue en ce qui me concerne mais l’un des plus importants est Charles Chaplin. J’ai profité des vacances de fin d’année pour m’offrir une cure intensive…

Attention chers lecteurs,  article RTL: (Raconte Ta Life) 😉

J’ai commencé à écrire à l’âge de cinq ans, bouffant du film en parallèle, sans pour autant songer à faire carrière dans l’une ou l’autre de ces disciplines, encore moins d’allier les deux. Le déclic est venu à l’adolescence, en deux temps. La rencontre avec un professeur de lettre qui a vu en moi une graine d’auteur d’une part, et une séance de cinéma improvisée, un après-midi d’école buissonnière, hem. ^^

Il n’y avait rien ce jour-là à l’affiche qui m’inspire, j’ai choisi, un peu à reculons, le biopic que Richard Attenborough venait de consacrer à Charles Chaplin, dont j’avais bien entendu adoré les films enfant, mais bon je n’étais qu’a moitié emballée, je dois l’avouer. Et là bam, dès les premières minutes du film j’ai été captivée, retournée, bouleversée. Deux heures plus tard je sortais de la salle avec la ferme conviction que je ferais filmmakeuse quand je serais grande. 🙂

Bien entendu je me suis ruée sur tous les films de Chaplin dans la foulée, j’ai lu un paquet de biographies le concernant. Comme lui j’ai appris sur le tas, faisant l’actrice, touchant à la mise en scène, à la prise de sons, m’initiant à la photographie en parallèle. Comme lui j’ai eu froid, j’ai eu la dalle. Je n’ai pas imaginé une seconde avoir une carrière à la hauteur de cet illustre modèle, ni de ceux qui ont suivi hein, mais leur exemple me donnait du courage et une résolution en béton armé.

Tout ce blabla pour vous dire qu’il y a beaucoup à apprendre de Chaplin, que ce soit en matière d’écriture, de mise en scène ou d’humanisme. Parce lorsqu’on écrit et/ou réalise un film, si on ne le fait que pour soi-même, et sans avoir une vision, et bien comment dire? 😉

Chaplin3

Quand je suis enfin passée à la réalisation, j’ai eu une furieuse envie de retrouver ce mentor de la première heure. J’ai donc revu ses films, ainsi que le fameux biopic (4 fois en deux mois^^), je me suis aussi plongée dans son autobiographie, dont sont issues les illustrations de cet article. Cette cure intensive m’a à la fois émue et regonflée à bloc, d’où l’envie de partager cette expérience avec vous. 🙂

Références :

Copyright©Nathalie Lenoir 2015

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter

Une réflexion sur “ Chaplin mania ”

Les commentaires sont fermés