Un scénariste peut-il tout se permettre ? Et bien juridiquement non, bien entendu, notamment lorsqu’il écrit à partir de faits réels. Je vous recommande chaudement la lecture d’un article de l’INA, publié à l’occasion de la sortie du Welcome to New York d’Abel Ferrara, poursuivi en justice par Dominique Strauss Kahn. Le propos de ce papier n’est pas le film en question mais de nous livrer un précieux récapitulatif en matière de juridiction. Must read!