Dans le bureau de Neil Thomas

Neil Thomas 2

Rien ne nous en apprend plus sur un auteur que d’examiner le lieu où il travaille. Si quelques scénaristes se vantent de pouvoir écrire n’importe où, la plupart d’entre eux ont besoin de se réfugier dans un lieu dédié. C’est dans ce sanctuaire qu’ils passent de longues heures solitaires à créer leurs histoires, coupés du reste du monde.

Pour cette nouvelle édition, c’est le romancier Neil Thomas qui nous ouvre la porte de son bureau…

Neil Thomas est un romancier et poète français qui a une prédilection pour le genre fantastique. Il fait partager son quotidien d’auteur à ses lecteurs via son blog et son compte Twitter. Son dernier roman, Alter Ego, est disponible aux éditions Alchimistes du Verbe.

Depuis combien de temps travaillez-vous comme romancier ?

Je suis auteur depuis 2002.

Travaillez-vous dans un coin de votre habitation ou dans une pièce dédiée ?

J’ai un bureau, mon petit cocon à moi.

Pouvez-vous décrire ce bureau?

Bureau avec un tas de feuilles, fauteuil, un PC fixe et un tas de post-it un peu partout. Sur ma droite, un deuxième écran. Sur ma gauche, une mini-table basse suédoise où reposent mon imprimante et une box. Derrière moi, un « mur » de CD, des cartons, une autre étagère avec des dossiers. Une pièce sans livre quasiment.

Neil Thomas 2

Avez-vous choisi un espace neutre ou êtes-vous contraire entouré d’objets et souvenirs ?

L’espace se veut neutre au départ mais j’amasse un tas de petits objets comme un Rubik’s cube, une tête en plastique d’Alien, une figurine de Gremlin (Mogwai à crête blanche), etc.

Etes-vous capable de travailler hors de cette « tanière » ?

Ca devient de plus en plus difficile.

Travaillez-vous parfois dans des lieux publics ?

Quand j’ai commencé, c’était pour la poésie et je pouvais écrire n’importe où. Pour les romans, c’est impossible, j’ai besoin de mon univers proche.

Etes-vous satisfait de votre bureau et/ou l’organisation de vos journées de travail. Si la réponse est non, qu’aimeriez-vous pouvoir changer?

Jusque-là, ça roule. Mais j’aimerais bien avoir cette vue sur une plage, la mer ou une forêt.

Préférez-vous travailler seul ou avec un co-auteur ?

Après quelques expériences, la réponse est : seul.

Etes-vous plutôt Mac ou PC ?

Pour ce que j’ai à faire, le PC me va bien pour le moment.

Utilisez-vous un logiciel d’écriture ? Si oui lequel ?

Juste Word pour le traitement de textes. Je reste dans les basiques.

Travaillez-vous à horaires fixes ?

Au début, je m’imposais des horaires à heures fixes, genre, deux heures le matin et deux autres le soir et puis maintenant, ça évolue. Mais quand je dois écrire, même si les idées viennent en journée, l’écriture vient plus facilement le soir.

Combien de temps de travail en moyenne par jour ?

Alors là, je sèche ! Ca dépend de beaucoup de choses, et je ne peux pas me permettre pour l’instant de me consacrer entièrement à l’écriture. Il y a des jours où ça coule de source, et d’autres où rien ne vient. Il ne faut pas (se) forcer.

Jusqu’à combien de pages utiles pouvez-vous écrire par jour?

Là aussi, tout dépend de l’inspiration.

Avez-vous besoin de faire des pauses à heure fixe ?

A heure fixe non mais j’ai besoin lever la tête de mon clavier. Mais comme je suis un peu gourmand (chocolat), l’heure du goûter est toujours importante.

Neil Thomas

Travaillez-vous dans le silence total ? En musique ?

En musique, tout le temps. Divers genres.

Avez-vous un ou des compagnon(s) d’écriture à quatre pattes ?

Ca ne saurait tarder, une minette se promène par chez moi ces temps-ci….

Vous coupez-vous du reste du monde ou restez-vous connecté à votre entourage (mail, téléphone, Twitter, Facebook…) ?

Je suis quelqu’un de très connecté, notamment par les réseaux sociaux et les mails. Beaucoup moins par le téléphone. J’essaie de me sevrer par moments, je n’allume juste que mes fichiers Word pour ne pas être tenté… parfois ça marche, parfois non.

Avez-vous des rituels d’écriture ?

Mes romans sont très structurés, j’aime savoir d’où je pars, ce qui se passe dans une histoire et savoir la fin de mon projet. Je passe pas mal de temps à me renseigner, à faire des recherches et j’archive. Sinon, pas de rituels en particulier, sauf un peu de musique et le moins de bruit possible autour de moi… et un petit chocolat de temps à autre.

Utilisez-vous une méthode particulière (tableau, fiches, cahier…) ?

Beaucoup de fiches, beaucoup de post-it.

Comment trouvez-vous l’inspiration ? Musique, photos, films ?

Ca reste mystérieux pour moi. Il suffit que je lise un truc, ou que j’écoute une musique pour m’évoquer quelque chose. Je suis aussi très cinéphile donc tous ces univers me fascinent et me parlent directement. J’aime avoir des écrits très imagés, sûrement à cause des films.

Avez-vous besoin de « carburants » (thé, café, tabac, nourriture…) ?

CHOCOLAT !!!!!!!!!

A quel moment et dans quel lieu pratiquez-vous le mieux le brainstorming ?

N’importe où par contre ! Entre amis, sous ma douche, aux WC, en me promenant, en bouquinant…

Prenez-vous beaucoup de notes ? Comment les organisez-vous (carnet, notes volantes, logiciel…) ?

Oui, énormément, notamment lors de la phase de recherches… je crée des fichiers, des dossiers, et des sous-dossiers… un véritable arbre avec toutes ses ramifications.

Etes-vous sujet à la procrastination ?

Oui, faut l’avouer mais bon l’activité d’un créateur permet de justifier que « l’on créé et qu’on réfléchit » pendant ce temps-là… c’est aussi une bonne excuse pour reporter les trucs chiants.

Avez-vous déjà été frappé par le writer’s block ? Si oui, quelle est votre recette pour en sortir ?

Eh oui et j’en sors tout juste à dire vrai. Et cette période m’a bloqué pendant presque 2 ans, c’est pour dire… la première fois que ça m’arrive aussi longtemps. Quand cela arrive au cours de la phase d’écriture, je ne force pas les choses, je fais autre chose et cela revient très vite le lendemain ou quelques jours après.

Quand vous prenez des vacances, vous coupez-vous totalement de votre travail ?

Des quoi ???? Euh….

Qu’aimez-vous faire quand vous ne travaillez pas?

La même chose de quand je travaille mais en moins vite, en mode « plus cool » quoi ! je bouquine, je mate des films, j’écris, je vois des amis, la famille.

Avez-vous un ouvrage culte traitant de l’écriture ?

Non pas vraiment.

Qui est votre auteur fétiche ?

Y’en a quelques uns comme Kerouac, Rilke, Hermann Hesse, St Ex., Coelho, Rimbaud, Jim Morrison, etc.

Quelle est votre actu ?

La parution de mon prochain roman fantastique, ALTER EGO le 21 mai 2014 aux éditions Les Alchimistes du Verbe.

D’autres visites de bureaux d’auteurs/scénaristes.

Copyright©Nathalie Lenoir 2014



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter




2 réflexions sur “ Dans le bureau de Neil Thomas ”

Les commentaires sont fermés