Confessions d’un lecteur de scénarios hollywoodien

scripts

Les jeunes auteurs sont tellement fiers lorsqu’ils achèvent le premier jet d’un scénario qu’ils ont hâte de le faire lire à un producteur, aux organisateurs d’un concours, voire à une commission d’aide à l’écriture. Ils imaginent, à tort, que leur destinataire saura déceler le potentiel de leur histoire, même si elle contient « quelques » faiblesses. Le soucis, c’est qu’ils sont loin d’être seuls à effectuer la même démarche…

Comment sortir du lot? Voici quelques conseils d’un lecteur de scénario hollywoodien…

Comme je vous le rappelle régulièrement, vendre un spec-script relève pour un auteur débutant du quasi miracle sur notre sol. Autant mettre toutes les chances de votre côté lorsque vous effectuez vos démarches.

Vous souhaitez faire lire votre scénario à un producteur, jeunes Padawans? Commencez par vous demander ce qu’un lecteur professionnel, première barrière entre auteur et décideur, attend d’un scénario et comment il le choisit dans la pile de textes à lire…

Voici quelques tuyaux de la part d’un ancien lecteur de scripts hollywoodien, n’allez surtout pas croire que les lecteurs français ont plus de temps à perdre: 🙂

NB: En France les règles diffèrent un chouia, non pas sur le fond mais sur la forme. Inutile par exemple d’écrire votre numéro de dépôt légal sur la couverture du script, c’est même considéré comme un signe d’amateurisme (je ne suis pas en train de vous dire de vous dispenser de dépôt, hein). Pas besoin non plus d’être syndiqué pour vous faire lire mais je vous recommande néanmoins de rejoindre nos rangs dès que vous remplirez les conditions nécessaires… ^^

Copyright©Nathalie Lenoir 2014

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter