Ecriture et stakhanovisme: très bel article dédié à cette chère Joyce Carol Oates dans les colonnes du Nouvel Obs. Non seulement c’est une de mes romancières favorites, mais c’est une espèce d’icone « religieuse »: peu d’auteurs ont été capables de produire une telle quantité de textes sans pour autant sacrifier leur qualité. A ce stade se serait presque paralysant tant elle place la barre haute mais je trouve son énergie communicative, pas vous? 🙂