Coup de coeur pour les films d’Andrea Arnold

Wasp

Mon amour pour les films de cette scénariste et cinéaste britannique ne date pas d’hier, loin s’en faut, mais la semaine dernière, j’ai revu avec délice Fish Tank et suis tombée sur l’un de ses court-métrages, Wasp, mis en ligne par Télérama, signe qu’il était grand temps de vous faire partager ma flamme… 😉

Née en Angleterre au début des années soixante, Andrea Arnold a été comédienne et scénariste pour le petit écran avant de se lancer dans une carrière de cinéaste, à l’aube de la quarantaine. Son troisième court-métrage Wasp, que je vous propose de (re)découvrir aujourd’hui, lui a valu douze récompenses, dont l’Oscar du meilleur court-métrage en 2005.

Elle  est aussitôt passée au long, avec Red Road (2006), récompensé par deux Bafta (scénario &  réalisation) et Prix du Jury à Cannes, prix qui couronnera également Fish Tank (2009). Impressionnant CV, n’est-ce pas? En 2012, Andrea Arnold a revisité avec brio le Wuthering Heights d’Emily Brontë, et si le film n’a pas été primé, il n’en demeure pas moins un pur chef d’oeuvre.

Voici donc Wasp, publié en ligne par Télérama dans le cadre du 5ème Tour Eurochannel de court-métrage/ L’Europe au féminin. On y trouve tous les ingrédients qui font la patte de la cinéaste, et seront magnifiés dans Fish Tank. Je suis raide amoureuse de l’écriture subtile mais frontale d’Andrea Arnold, de ses personnages terriblement humains, avec tout ce que ça comporte d’ambivalent, de pathétique et cruel. Malgré des thématiques et décors souvent glauques, l’oeuvre de cette cinéaste est un hymne à la vie, à la beauté et l’amour. Trêve de blabla, je vous laisse juger par vous-mêmes: 😉



Wasp, d’Andrea Arnold par Telerama_Doc

Vivement son prochain film!!!!!!!!!!!!!!

Copyright©Nathalie Lenoir 2013



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter