Ce qu’il reste d’un premier jet

Comme aimait à le dire Ernest Hemingway, « The 1st draft of anything is shit ». C’est un peu excessif mais pas entièrement faux…  ^^

1st draft

Ce qui fait la valeur d’un auteur, c’est sa capacité à réécrire son texte, aussi enthousiasmant lui semble son premier jet. La principale vertu d’un écrivain, quel que soit le média pour lequel il s’illustre (édition, cinéma, TV…) c’est de maintenir l’intensité de cette flamme au fil des nombreuses versions qu’il lui faudra produire avant que son travail soit réellement exploitable.

Notez bien cependant que plus un texte est préparé/nourri en amont, moins de versions in extenso s’avèreront nécessaires… 🙂

Merci à mon confrère Jean-Luc Sala d’avoir fait tourner cette pépite. 😉

Copyright©Nathalie Lenoir 2013



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter




Une réflexion sur “ Ce qu’il reste d’un premier jet ”

Les commentaires sont fermés