Actors Anonymous, un roman de James Franco

james-franco-galaxy-note

Gros buzz pour James Franco ce mois-ci, comme à peu près chaque mois d’ailleurs. Son actu du moment, c’est à la fois la sortie en salles d’As I lay dying, long-métrage adapté de William Faulkner qu’il a écrit, réalisé, et dont il interprète l’un des rôles principaux, et la publication d’Actors Anonymous, son dernier roman sur lequel je vais me ruer, dare-dare…

S’il est un artiste qui personnifie le « slasheur », c’est bien James Franco! Acteur/écrivain/cinéaste/peintre/producteur/metteur en scène de théâtre, il étudie à Yale à ses heures perdues… Je sais qu’il agace pas mal de monde, c’est vrai qu’il est über narcissique, mais je lui voue une admiration sans borne. Primo parce qu’il est  sacrément talentueux le bougre (et puis très sexy aussi, hem, mais je m’égare), deuxio, parce qu’il est pétri d’humour et n’hésite jamais à se moquer de lui-même, tertio parce qu’il est tout aussi intelligent (ce qui le rend plus sexy encore^^) et enfin, parce qu’à trente-cinq ans à peine, il s’est forgé un CV incroyable, faisant avancer ses divers projets par lui-même. Malgré son succès en tant qu’acteur, on ne peut pas dire que les fées hollywoodiennes se soient penchées sur son berceau lorsque James Franco a décidé d’écrire et réaliser. Elles doivent s’en mordre les baguettes… 😉

J’ai vraiment adoré Palo Alto, recueil de nouvelles que Gia Coppola vient de porter à l’écran, et je vais me ruer avec délice sur Actors Anonymous, paru la semaine dernière. Voici la vidéo que James Franco a signée pour promouvoir son bouquin, je kiffe!

Vous l’aurez compris, ce roman est un pastiche du métier d’acteur. Sa structure est inspirée par le programme en douze étapes des Alcooliques Anonymes. J’ai beau avoir quelques lectures urgentes en attente, genre quelques unes, quarante-sept, Actors Anonymous passe illico en tête de pile! 🙂

Je vous recommande une très belle interview de James Franco dans les colonnes de l’Express, dans laquelle il évoque sa vocation précoce pour l’écriture. Quant il arrête de faire le kéké, il est sacrément touchant, vous ne trouvez pas?

Copyright©Nathalie Lenoir 2013



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter