Jeu de massacre: selon une étude du CNC débriefée par Les Echos, la part de marché des films français a chuté à 31,5 % sur notre sol sur les neuf premiers mois de l’année, contre près de 40 % en 2012. Toutes les grosses comédies « à la française » bien lourdingues, tant en matière de budget que de scénario se sont ramassées au box office et tandis que presse et public râlent, à juste titre, la plupart des moyennes et grosses boites de prods nous convoquent, nous scénaristes, pour qu’on écrive… de bonnes grosses comédies lourdingues « à la française », hem… A titre personnel je joue les punkettes, une fois n’est pas coutume, et je leur rétorque qu’il existe des façons innovantes, subtiles, voire un peu folles d’écrire des comédies de qualité ET rentables… Et bien figurez-vous que le message commence à passer mais ce serait bien que les scénaristes français se rebiffent en masse… 😉