Ne manquez pas Top of the lake sur Arte!

Arte, dont les grilles sont décidemment de plus en plus aléchantes, s’apprête à diffuser Top of the lake, une mini-série co-écrite et réalisée par Jane Campion pour laquelle j’ai eu un énorme coup de coeur. Ne ratez ce pur bijou sous aucun prétexte!

Top-of-the-Lake (1)

Quand je prends un peu de recul sur mes goûts sériephiles, je me rends compte que mes fictions favorites sont souvent fortement cinématographiques, tant dans leur esthétique que leur narration (attention, je ne parle pas de structure), je pense notamment à Breaking Bad, dont le final m’a bouleversée, mais aussi à Top of the lake, qu’Arte s’apprête donc à diffuser.

Sur le papier, cette mini-série de sept épisodes n’a rien de révolutionnaire: une jeune flic au passé trouble revient sur les lieux de sa jeunesse, lié à un drame fondateur, au chevet de sa mère mourrante. A peine ses valises posées elle enquête sur la disparition d’une fillette, tombée mystérieusement enceinte. Seulement voilà, cette fiction est signée Jane Campion, une de mes cinéastes cultes (elle partage l’écriture avec Gerard Lee et Garth Davis). On y retrouve sa sublime patte esthétique, ses thématiques phares, sa manière viscérale mais subtile de dessiner les personnages et, cerise sur le gâteau, le casting est tout simplement sublime: Elisabeth Moss, Thomas M. Wright, Peter Mullan, David Wenham, Holly Hunter…

TOP OF THE LAKE

Autant vous prévenir: cette série ne vaut pas pour son intrigue, somme toute prévisible, mais pour son atmosphère envoûtante et ses personnages à fleur de peau. C’est de leurs confrontations que nait la tension, le suspense et l’émotion, toute en retenue.

Copyright©Nathalie Lenoir 2013



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter