Une masterclass avec Joss Whedon

super-joss-whedon

Il est l’un des rares scénaristes hollywoodiens à être aussi culte que ses œuvres. Il faut dire qu’il a donné ses lettres d’or à la culture geek, en étant lui-même un parfait représentant. On lui doit notamment la franchise Buffy The Vampire Slayer, la très décriée série Dollhouse et une poignée de block-busters sur grand écran.

Que diriez-vous de passer une demi-heure en compagnie de Joss Whedon? 🙂

Né en 1964, au sein d’une lignée de scénaristes de télévision, Joss Whedon fait comme il se doit ses débuts sur quelques séries (dont Roseanne), mais rêve surtout de cinéma.

En 1992, il écrit une comédie-horrifico-adolescente intitulée Buffy, the Vampire Slayer, qui, passé à la moulinette des studios, fait un flop. Joss Whedon se sent trahi dans son écriture, il demeure persuadé du potentiel de son concept. Après avoir signé quelques gros succès au box-office, Toy Story (1995), Alien: Resurrection (1997), ou encore Titan A.E. (2000), il propose à la chaîne WB une série intitulée… Buffy, the Vampire Slayer qui fera les beaux jours de la chaîne de 1997 à 2003. Ce véritable bijou qui mêle horreur, humour et émotion, remporte un succès phénoménal dans divers pays (notamment sur notre sol). Moult fois rediffusé, le show devient une véritable référence et donne naissance, en 1999, à un spin-off destiné à un public plus âgé, Angel (1999-2004).

L’infatigable Joss Whedon rêve toujours de grand écran, il écrit et réalise en 2005 le très oubliable Serenity. Le film fait un flop, ce qui pousse le cinéaste à se replonger dans le Buffyverse. A la grande joie de leurs nombreux fans, il décide de ressusciter Buffy et Angel sous forme de comics books (éditions Dark Horse Comics), conçus comme de nouvelles saisons à part entière des séries télévisées éponymes.

En 2008, le scénariste crée la décevante série Dollhouse, qui, après maintes guerres intestines avec la Fox, sera finalement annulée au bout de deux saisons. Après avoir juré ne plus jamais travailler pour le petit écran et s’être grandement investi dans la web-fiction, Joss Whedon est au cœur d’un buzz dont il se serait bien passé: l’annonce par la Warner Bros de la mise en chantier d’un reboot sous forme de long-métrage de la franchise Buffy the vampire slayer, projet dont est écarté son créateur. Fort heureusement le projet est avorté.

Malgré les gros creux de sa carrière, et ses récentes frictions avec les grands studios Joss Whedon bénéficie d’une énorme cote d’amour auprès de ses fans, tant il les a toujours placés au cœur de la création de ses œuvres, comme l’illustre à merveille son site Whedonesque.

En 2012, il est revenu au top grâce à son adaptation ciné de The Avengers, bientôt déclinée pour le petit écran à travers la très attendue série Agents of  S.H.I.E.L.D., et il vient de se faire un petit plaisir en revisitant à la sauce indie le Much Ado About Nothing de Shakespeare…

La masterclass que je vous propose de visionner date de juin dernier, Joss Whedon présentait Much Ado About Nothing à la Film Society of Lincoln Center.

Références :

Copyright©Nathalie Lenoir 2013



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter