Les 10 conseils de Jurgen Wolff aux auteurs débutants

Ceux d’entre vous qui suivent mes tweets connaissent déjà cet auteur et son formidable blog, qui fourmille de réflexions sur le métier d’auteur et de conseils d’écriture.

Puisque certains lecteurs de Scénario-Buzz ont des difficultés avec l’anglais, j’ai décidé de vous traduire l’un des articles de Jurgen Wolff en substance, tant ses conseils aux auteurs débutants me semblent pertinents.

Jurgen Wolff est auteur et scénariste mais aussi un formidable pédagogue. On ne peut pas le qualifier de script-dictor mais plutôt de coach d’écriture. Il anime des séminaires centrés sur la créativité aux quatre coins de l’Europe (Université de Barcelone, programme Pilots, Fondation Bertelsmann et écoles de cinéma de Cologne, Berlin et Munich…) et aux USA (University of Southern California). Il a signé divers livres dédiés à l’écriture et il est diplômé en hypnose et programmation neuro-linguistique.

A travers son blog Time to Write, et sa newsletter gratuite, Jurgen Wolff dispense aux auteurs de judicieux conseils afin de les aider à devenir plus productifs.

C’est justement sur ce blog que j’ai trouvé un article intitulé Ten top tips for new writers. Plutôt que de vous tweeter le lien, j’ai tenu à le traduire afin que les lecteurs non anglophones ne soient pas lésés dans l’affaire. Voici donc les dix conseils de Jurgen Wolff aux Padawans, autant vous dire que je leur recommande vivement de les suivre!

1. Choisir un sujet et le traiter jusqu’au bout, sans céder à la tentation de se plonger dans une nouvelle histoire dès qu’on bloque sur la première.

2. Dédier une plage horaire spécifique à l’écriture et s’y tenir. Je n’arrête pas de vous le dire, sans cette rigueur de travail, vous risquez fort de vous vautrer (avec délice peut-être mais ce n’est pas le sujet) dans la procrastination.

3.  Ne pas céder à la tentation de faire lire son travail tant qu’il n’est pas terminé. Oh que oui mon capitaine! Il est déjà difficile d’obtenir de son entourage un feedback sur son écriture, mais alors, essayer de faire lire plusieurs versions d’un script à une même personne, c’est carrément  surréaliste, et suicidaire si le lecteur est un professionnel de la profession!

4. Choisir un genre d’histoire que l’on apprécie en tant que lecteur. Ou que spectateur.

5. Ne pas se soucier, au moment de l’écriture, de savoir si cette histoire va bien se vendre ou non. Il faut se concentrer entièrement sur l’écriture, le marketing vient après. C’est ce qu’on appelle la fraicheur du débutant, les auteurs professionnels sont hélas un peu obligés de la laisser tomber en cours de route… 😉

6. Planifier sa propre méthode d’écriture: préparation, lieu de travail et plages horaires. Chaque auteur développe sa propre recette du succès. Là, j’aurais tendance à mettre un gros bémol par contre car il est très difficile, pour un auteur débutant, de définir cette « recette » personnelle; c’est justement une histoire d’expérience.

7. Ne pas se focaliser sur la grammaire et l’orthographe durant l’écriture du premier jet. Ces corrections peuvent attendre le second. Faire appel à quelqu’un d’autre si l’on n’est pas à l’aise sur ce terrain. Mais par pitié, et là c’est une lectrice qui vous parle, ne faites pas, au final, l’impasse sur ces corrections!!!

8. Trouver un partenaire d’écriture, que ce soit localement ou online, avec lequel échanger des feedbacks constructifs. Oui, c’est une idée judicieuse. Pensez aux communautés d’auteurs et à l’association Séquences 7.

9. Apprendre de tout ce que l’on lit. Même la mauvaise écriture est instructive, cela apprend les fautes à ne pas commettre. Et lorsqu’on lit quelque chose de vraiment bon, il faut le relire en analysant pourquoi et comment cela fonctionne. N’oubliez pas non plus d’analyser un maximum de films.

10. Lire de bons livres à propos d’écriture. Et Jurgen Wolff de vous recommander l’un de ses propres ouvrages, Your Writing Coach, mais aussi The Artist’s Way de Julia Cameron et le très beau On Writing de Stephen King, qui lui est traduit en français.

Je vous propose de conclure en laissant Jurgen Wolff himself in person nous expliquer l’importance pour un wannabe scénariste de se fixer des buts afin de faire carrière:


Copyright©Nathalie Lenoir 2013



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter