Dans le bureau de Billy Wilder

wilder-diamond-irma-

Rien ne nous en apprend plus sur un auteur que d’examiner le lieu où il travaille. Si quelques scénaristes se vantent de pouvoir écrire n’importe où, la plupart d’entre eux ont besoin de se réfugier dans un lieu dédié. C’est dans ce sanctuaire qu’ils passent de longues heures solitaires à créer leurs histoires, coupés du reste du monde…

Je vous propose aujourd’hui de nous faufiler dans celui de l’immense scénariste Billy Wilder.

Si Billy Wilder fut l’un des cinéastes emblématiques de l’âge d’or du cinéma hollywoodien, c’est avant tout grâce à ses talents de scénariste. En près de cinquante ans de carrière, il a signé, seul ou en tandem, soixante-quinze scripts, dont certains comptent, aujourd’hui encore, comme les meilleurs jamais écrits.

Si je vous dis Ninotchka, Sunset Boulevard,  Some like it Hot (Certains l’aiment chaud en VF), SabrinaThe Apartment (La garçonnière en VF), ou encore Irma la douce, vous penserez aussitôt à son auteur, Billy Wilder.

BillyWilder

Exilé à Hollywood à la fin des années trente à cause de l’ascension du nazisme, ce cinéaste autrichien va offrir à sa terre d’adoption quelques unes de ses plus belles œuvres cinématographiques. Il est toujours considéré comme le maitre incontesté de la comédie, ses dix conseils d’écriture sont d’ailleurs cités comme référence  par à peu près… tout le métier. 🙂

Billy Wilder Writing WM

Voici l’extrait d’un portrait intitulé Portrait d’un homme à 60% parfait que Michel Ciment avait consacré au grand maître en 1982. Billy Wilder y évoque le métier de scénariste, son rapport à l’écriture et l’inspiration et on l’y voit en plein brainstorming avec son assistant, I.A.L. Diamond, que Wilder avait affectueusement rebaptisé « Izzy ». Des images rares et magnifiques!

Si vous souhaitez en savoir plus sur son parcours, je vous invite à lire ou relire le dossier que le site Film de Culte a consacré au grand scénariste. Je vous recommande également l’émouvant ouvrage intitulé Conversations avec Billy Wilder, dans lequel le cinéaste Cameron Crowe évoque ses rencontres avec son idole, alors au seuil de son existence.

Copyright©Nathalie Lenoir 2013

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter

2 réflexions sur “ Dans le bureau de Billy Wilder ”

Les commentaires sont fermés