Dans le bureau de Charlotte Paillieux

CPailllieux3Rien ne nous en apprend plus sur un auteur que d’examiner le lieu où il travaille. Si quelques scénaristes se vantent de pouvoir écrire n’importe où, la plupart d’entre eux ont besoin de se réfugier dans un lieu dédié. C’est dans ce sanctuaire qu’ils passent de longues heures solitaires à créer leurs histoires, coupés du reste du monde. Je vous propose de découvrir, à travers cette nouvelle rubrique, les bureaux de quelques scénaristes français(e), mais aussi leurs méthodes, leurs routines d’écriture…

Pour cette nouvelle édition, c’est ma consoeur Charlotte Paillieux qui nous ouvre la porte de son bureau…

Après s’être illustrée sur des téléfilms et des séries comme Vertiges, Louis Page et Cinq soeursCharlotte Paillieux a co-créé avec Négar Djavadi la série Tiger Lily, lauréate du Prix de la meilleure série au Festival de Fiction TV de la Rochelle, et récemment diffusée sur France 2.

Depuis combien de temps travaillez-vous comme scénariste ?

Je travaille comme scénariste depuis dix ans, enfin ça fait dix ans que j’en vis, avant j’écrivais dans mon coin sans oser franchir le cap, et c’est lorsque j’ai eu mon troisième enfant que j’ai lâché mon métier de scripte.

Travaillez-vous dans un coin de votre habitation ou dans une pièce dédiée ?

Mon bureau est dans un coin de notre grande pièce à vivre, à côté d’une fenêtre d’où la vue sur les toits m’inspire et me détend.

CPaillieux

Pouvez-vous décrire ce bureau ?

Mon bureau est adossé à la pente du toit, c’est comme une petite cabane, mais très lumineuse, car à ma droite il y a une porte fenêtre. Sous mon bureau qui est très profond, se trouvent (rangées dans des dossiers) toutes mes archives, je garde beaucoup! Devant moi trois étagères contiennent des dossiers de projets en cours, mes contrats. Une lampe  jaune. Sur une table à côté des fleurs, une bougie.

CPaillieux5

Avez-vous choisi un espace neutre ou êtes-vous contraire entourée d’objets et souvenirs ?

J’ai besoin de mêler quelques photos, des cadeaux offerts par mes enfants, une petite boîte de bonbons « maman d’amour », un Playmobil « fée » offert par une amie, une carte postale ou un couple mange des spaghetti dans le vent qui me fait beaucoup rire, bref de petits objets qui aident à relativiser, à se dire que parfois la vie est aussi ailleurs que dans le travail ! Et depuis peu mon Schmuck à rejoint l’univers !

CPaillieux4

Etes-vous capable de travailler hors de cette « tanière » ?

Oui bien sûr !

Travaillez-vous parfois dans des lieux publics ?

Le lobby d’un grand hôtel central de Paris avec grands fauteuils en cuir confortables, connexion Internet, branchement électrique est même devenu notre deuxième bureau à ma co-auteure et moi pendant toute l’écriture de la série Tiger Lily avant de pouvoir négocier pour un temps un bureau au sein même de la production. Mais cet hôtel est encore notre endroit de prédilection pour poser les bases de notre travail « au bureau ».

Etes-vous satisfaite de votre bureau et/ou l’organisation de vos journées de travail. Si la réponse est non, qu’aimeriez-vous pouvoir changer?

Mon « bureau » a une géométrie variable, il est énorme  lorsque je suis seule et soudain trop petit lorsque la vie familiale reprend son cours et vient envahir mon espace de travail ! Mes journées de travail sont coupées en deux, le matin en général le travail se passe à l’hôtel après un passage par le café, et puis retour en milieu d’après midi jusque vers dix-sept heures au bureau à la maison devant l’ordi, puis pause pour la vie de famille et reprise le soir, même tard, lorsque la nuit me rend cet espace tout entier, dans le silence. J’ai pensé me louer un bureau ailleurs, mais finalement j’aime être au coeur de la maison, et j’aime aussi bouger,  aller ailleurs pour construire sur papier et revenir taper devant mon ordinateur.

Préférez-vous travailler seule ou avec un(e) co-auteur ?

J’aime travailler avec un co-auteur pour les séries, j’adore la confrontation de nos idées, de nos points de vue, être poussée dans ses retranchements évite aussi la complaisance, ça pousse à être claire, et puis une grande part du travail se fait seule de toute façon il y a toujours un moment ou l’on est face à soi-même. Mon grand rêve serait d’écrire un livre, d’être seule face à moi-même trouver ma musique intérieure sur un récit plus long et sur un autre mode d’écriture, mais pour cela je partirais travailler ailleurs, loin de tout, comme Michaël Cain dans Misery !

Etes-vous plutôt Mac ou PC ?

MAC for ever !

Utilisez-vous un logiciel d’écriture ? Si oui lequel ?

J’ai essayé Final Draft dès le début, le type qui l’avait importé avait ses bureaux en bas de chez moi, mais cela ne m’a jamais convaincue, j’ai formaté mes pages sur le modèle Final Draft, mais dans Word.

Travaillez-vous à horaires fixes ?

Pas assez ! J’adorerais me lever à  cinq heures du matin, avoir les idées claires, mais je suis plutôt du soir, voire de la nuit.

Combien de temps de travail en moyenne par jour ?

Cela dépend des projets, mais en fait je travaille sans cesse,  l’imagination n’est jamais au repos dans notre boulot, tout est source d’histoires, d’extrapolation, je note, j’écoute, je regarde, je me nourris de films et de séries, tout est travail, et pour me détendre je fais la cuisine, mais là encore l’esprit vagabonde !

Jusqu’à combien de pages utiles pouvez-vous écrire par jour?

Cela dépend, ça peut aller jusqu’à une dizaine, parce que ces mêmes pages sont lues et relues, les dialogues réajustés, puis ces pages sont confrontées au co-auteur et retravaillées encore et encore !

Avez-vous besoin de faire des pauses à heure fixe ?

Si je travaille à la maison je fais une pause pour manger et boire un café, ou fumer. Si on bosse à l’hôtel c’est deux cafés allongés et une ou deux pauses clopes, et un sandwich au bar d’en face !

Travaillez-vous dans le silence total ? En musique ?

En silence.

Avez-vous un ou des compagnon(s) d’écriture à quatre pattes ?

Non, après avoir eu un chat, mort d’avoir mangé une guirlande de Noël et l’avoir vu agoniser, j’ai décidé de ne plus jamais m’attacher à un animal.

Vous coupez-vous du reste du monde ou restez-vous connectée à votre entourage (mail, téléphone, Twitter, Facebook…) ?

Quand on a des enfants on est toujours obligé de pouvoir être joignable en cas de pépin, mais le portable est sur vibreur, et j’évite de consulter mes mails et Facebook pour ne pas être tentée de m’échapper ailleurs !

Avez-vous des rituels d’écriture ?

J’allume souvent une bougie parfumée, je me repose les yeux en me massant les paupières (ça flingue le maquillage mais bon !), et puis je me lève de temps en temps de mon fauteuil pour m’étirer !

Utilisez-vous une méthode particulière (tableau, fiches, cahier…) ?

Cahiers Muji lignés ou d’autre plus jolis qu’on m’offre, une quantité, que je conserve une fois remplis. Tableaux sur Excel pour les arches d’une série, les parcours des personnages, la continuité des épisodes.

CPaillieux6

Comment trouvez-vous l’inspiration ? Musique, photos, films ?

Tout est inspiration, les journaux beaucoup, l’actualité surtout, mais j’adore aussi lire les sites des créateurs de tendances qui bossent pour l’agroalimentaire, l’industrie, la mode, certains blogs, je dévore des séries et des films, je lis pas mal aussi.

Avez-vous besoin de « carburants » (thé, café, tabac, nourriture…) ?

À la maison je bois du thé toute la journée, ailleurs des cafés allongés pour en boire plus et cigarettes pour les pauses, j’essaye un maximum d’éviter de grignoter mais rien de tel qu’un carré de chocolat pour me rebooster.

A quel moment et dans quel lieu pratiquez-vous le mieux le brainstorming ?

Lorsque l’on travaille face à face dans cet hôtel à l’ambiance feutrée impersonnelle et souvent aussi au téléphone.

Prenez-vous beaucoup de notes ? Comment les organisez-vous (carnet, notes volantes, logiciel…) ?

Oui, beaucoup de choses passent par le papier, les fameux cahiers! Surtout pour la structure et en fin de cahier les notes, les penses bête, les références à aller chercher, etc … Lorsqu’on a un bureau on se fait un tableau ou l’on punaise les choses à ne pas oublier, des post-it avec des séquences à replacer… Le cahier est comme un lien entre moi et ma co auteure, chacune notant à sa manière le déroulé des idées.

Etes-vous sujette à la procrastination ?

Pas tant que ça, même si parfois la tentation est grande !  J’essaye de ne jamais reporter ce que j’ai à faire, je réponds illico aux mails, aux messages, aux courriels. Ce qui est le plus dur dans notre boulot, c’est d’y inscrire une sorte de rigueur, de rythme, pour ne pas finir débordé.

Avez-vous déjà été frappée par le writer’s block ? Si oui, quelle est votre recette pour en sortir ?

Oui… et dans ce cas deux solutions, si c’est le soir je vais me coucher et souvent avant de m’endormir ça se débloque, si c’est dans la journée, je sors prendre l’air, faire un tour et j’appelle ma co-auteure!

Quand vous prenez des vacances, vous coupez-vous totalement de votre travail ?

Pas toujours, j’adorerais en fait partir l’esprit vraiment libre, sans avoir à m’inquiéter de l’avenir, d’un projet en cours, déconnecter à fond, sur une île déserte avec des bouquins…

Qu’aimez-vous faire quand vous ne travaillez pas?

Allez au cinéma, écouter de la musique, voire des expos, manger au restaurant, voir des amis, discuter le soir en famille, me perdre dans Paris et consulter les sites de ventes immobilière, j’adore ça, ça me fait rêver…

Avez-vous un ouvrage culte traitant de l’écriture ?

Ecriture de Stephen King, et De l’écriture de Francis Scott Fitzgerald dont j’adore la phrase « Raconter des choses excessives, comme étant les plus ordinaires ».

Qui est votre scénariste fétiche ?

Billy Wilder pour le cinéma, mais aussi Woody Allen, et  pour les séries le grand Aaron Sorkin ! Le jour où je serai capable d’écrire une série comme The West Wing,  alors j’aurai franchi un grand cap !

Quelle est votre actu ?

Actuellement nous étions en écriture de la saison 2 de Tiger Lily mais l’avenir de la série n’est pas encore assuré, sinon en attente de la diffusion sur Chérie 25 de Dos au mur, première série produite pour la TNT pour laquelle je suis co créatrice, vingt épisodes ont été tournés. Et un autre projet de série encore « secret « en co écriture avec Négar Djavadi.

Les ouvrages cités dans cet article:

Rendez-vous dans quinze jours pour visiter un nouveau bureau d’auteur…

Copyright©Nathalie Lenoir 2013

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter