Préparer une intrigue en tenant un journal de ses personnages

Comme tous les auteurs professionnels, j’ai développé au fil du temps et des projets mes petites recettes personnelles pour préparer l’écriture d’un scénario ou roman, je vous en ai déjà livré quelques unes. Cela me permet d’être plus rapide et efficace, ce qui est primordial lorsqu’on gère une dizaine de projets de concert. Il ne faut pas pour autant s’encroûter dans une routine trop figée, au risque de rendre son inspiration paresseuse. Rien de tel pour rester productif que de se confronter aux méthodes de ses co-auteurs, ou de s’intéresser à celles d’autres confrères. C’est ainsi que j’ai récemment découvert un exercice qui devrait, je pense, beaucoup vous intéresser…

S’il est relativement simple de trouver des idées d’histoires, rien de plus complexe en revanche que de leur greffer de la chair pour vérifier que le projet tient la route sous forme de scénario (c’est vrai cela-dit pour toute forme d’écriture). Si les méthodes divergent d’un auteur à l’autre, elles reposent toutes plus ou moins sur le triptyque recherches/prises de notes/structure.

Lorsqu’on aborde la construction des personnages, il est primordial d’écrire leur biographie mais les scénaristes  n’ont pas tous la même rigueur en la matière. Certains se contentent de rédiger des fiches descriptives détaillées, d’autres répondent à des questionnaires, plus ou moins longs en fonction de l’importance de chaque personnage dans l’intrigue. Il y a les adeptes de la psychologie, les passionnés du patronyme et ceux qui optent pour une méthode plus lente mais organique, à l’instar de Doug Eboch, scénariste hollywoodien à qui l’on doit notamment la comédie romantique Sweet Home Alabama, auteur de l’excellent blog Let’s Schmooze.

Sa méthode est simple mais exigeante: il s’agit pour l’auteur de tenir un journal intime de ses personnages, une fois leur biographie déterminée, afin d’élaborer la façon unique dont chacun s’exprime (vocabulaire, tics de langages, rythme…) mais aussi ce que ce langage révèle de sa psychologie (personnage introverti ou extraverti, honnête ou de mauvaise fois, épanoui ou dépressif…). Cet exercice semblera sans doute long et laborieux à certains d’entre vous mais je leur répondrai que les scénarios français, tous médias confondus, pêchent énormément au niveau de la caractérisation et des dialogues. A méditer donc… 🙂

Copyright©Nathalie Lenoir 2012



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter




1.15 Actualité-Garanties-468x60