Dans le bureau de Jean Cocteau

Rien ne nous en apprend plus sur un auteur que d’examiner le lieu où il travaille. Si quelques scénaristes se vantent de pouvoir écrire n’importe où, la plupart d’entre eux ont besoin de se réfugier dans un lieu dédié. C’est dans ce sanctuaire qu’ils passent de longues heures solitaires à créer leurs histoires, coupés du reste du monde…

Je vous propose aujourd’hui de nous faufiler dans celui du célèbre illustrateur/poète/scénariste/cinéaste/ dramaturge français Jean Cocteau.

Près de cinquante ans après sa mort, l’aura de Jean Cocteau (1889-1963) est loin de pâlir. Artiste aux multiples facettes, il s’est brillamment illustré en tant que poète, graphiste, dessinateur, dramaturge et cinéaste et a été élu à l’Académie Française en 1955. Il a également été acteur, céramiste, directeur de la photographie, créateur de bijoux, critique littéraire à ses heures perdues.

Il a été au centre de la vie artistique et intellectuelle française, côtoyant d’autres grands génies de son siècle:  Pablo Picasso, Erik Satie, Guillaume Apollinaire, Marcel Proust, André Gide, Max Jacob, Raymond Radiguet,  Charlie Chaplin, Coco Chanel, Edith Piaf…

Lanceur de modes, dénicheur de jeunes talents, il nous a laissé une vingtaine de recueils de poésie, autant d’oeuvres théâtrales, six romans (dont Les Enfants terribles), six long-métrages inspirés, dont les féeriques La Belle et la Bête et Orphée. Il a également officié comme scénariste pour Jean DelannoyJean-Pierre MelvilleGeorges Franju ou encore Robert Bresson.

 

Je vous propose de visiter sa demeure de Milly-la-Forêt, où il écrivit la majorité de ses oeuvres, devenue un fascinant musée à sa mémoire.


Je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations sur les rituels d’écriture du grand maître mais voici quelques bonus alléchants:

  • un documentaire dédié à Jean Cocteau:


 

  • une belle interview de l’artiste:

 

 

Rendez-vous dans quinze jours pour visiter un nouveau bureau d’auteur…

Copyright©Nathalie Lenoir 2012

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter

2 réflexions sur “ Dans le bureau de Jean Cocteau ”

Les commentaires sont fermés