Marilyn Hebdo

Nouvelle édition du Buzz Hebdo, petite sélection d’articles et ressources piochés lors de ma revue de presse quotidienne, ou stockés dans mes archives, et que je souhaiterais vous faire partager sans pour autant avoir le temps ou l’espace pour leur dédier un article complet.

Puisque nous avons célébré dimanche le cinquantenaire de la disparition de Marilyn Monroe, je vous propose une édition qui lui est entièrement consacrée, l’occasion de nous intéresser à une artiste aux multiples facettes, à la fois muse et auteur…

Après avoir rendu hommage à Joss Whedon, puis Nora Ephronle Buzz Hebdo sera aujourd’hui entièrement dédié à la l’actrice iconique et à sa face cachée: une femme sensible et intelligente avide de lecture et poète à ses heures perdues.

1. Si longtemps on considéra Marilyn Monroe comme une superbe idiote, ses journaux et poèmes, publiés sous le titre Fragments par Bernard Comment aux éditions du Seuil, dont je vous recommande chaudement la lecture, dévoilent une Norma Jeane férue de littérature et psychanalyse, poète sensible de surcroît. Télérama a publié au début de l’été un hors-série que vous pouvez toujours vous procurer en ligne, dont certains articles ont été mis en ligne, notamment le texte Marilyn, l’enfant studieuse de Nathalie Crom, qui analyse les relations intimes entre l’actrice et la littérature, tour à tour muse de grands intellectuels comme Arthur Miller ou Lee Strasberg et diariste impliquée, faisant de son double platine un sujet d’étude sans fin.


Marilyn Monroe & Arthur Miller

2. Toujours pour promouvoir ce hors-série, Télérama propose sur son site une animation intitulée Marilyn, blonde à fragmentation qui analyse le mythe à travers huit images indissociables de Marilyn.

3. Et en parlant de Bernard Comment, grand spécialiste es Marilyn s’il en est, je vous invite à (re)découvrir son superbe essai radiophonique Mosaïque Monroe, véritable radioscopie de l’âme de Marilyn mêlant dans un subtil jeu de miroir narration lue par l’auteur, extraits d’interviews sonores de la star, dialogues extraits de ses films et lecture par une comédienne de textes issus de Fragments. Une heure de pur bonheur!

4. Pour accompagner ces textes magnifiques, je vous propose de visiter le blog tumblr 12305 Fifth , Helena Drive (référence à la dernière adresse de Marilyn), qui propose une vaste sélection d’images, dont certaines sont très rares. Une véritable pépite pour cinéphiles.

5. Les ressources du Net sont décidément intarissables pour qui sait un tant soit peu chercher. Je suis par exemple tombée sur ce documentaire en deux parties qui reprend des extraits d’interviewes audio de l’actrice, qu’il est toujours aussi émouvant d’entendre:



6. Que diriez-vous de jeter un oeil sur la bibliothèque de la soi-disant blonde écervelée?  J’en ai récemment découvert avec plaisir et émotion l’inventaire, dressé par Christie’s en 1999 lorsque les ouvrages furent mis en vente. Impressionnant, non?



7. Alors qu’elle a toujours été complètement fauchée/sous-payée, Marilyn continue, cinquante ans après sa disparition, d’enrichir tous ceux qui l’ont exploitée. L’Express vient de débriefer une récente mise aux enchères de quelques effets personnels de la star et le moins qu’on puisse dire, c’est que les prix se sont envolés.

8. Je ne sais pas si vous avez vu My Week with Marilyn mais il m’a beaucoup déçue, à cause de son concept même à vrai dire. Le film traite de ce jeune homme et de la façon dont cette rencontre avec la star a bouleversé son existence mais tout compte fait, cet épisode n’est qu’une anecdote dans la vie de Marilyn.

Ce que j’aimerais vraiment voir traité, pour ma part, ce serait les mois au cours desquels elle a fuit Hollywood et vécu recluse chez Milton Greene et sa jeune épouse, à leur charge totale, dans un espèce de ménage à trois incestueux qui reste aujourd’hui encore plus que flou. Voici la fameuse conférence de presse télévisée, en duplex de la résidence Greene:



9. Le psychanalyste Michel Schneider, dont j’avais adoré le Marilyn, dernières séances, consacre actuellement un feuilleton radiophonique à la star sur France Culture. Il a accordé une interview au Figaro à cette occasion, dans laquelle il analyse la fascination qu’exerce toujours Marilyn sur notre société.

10. Un journaliste du Nouvel Obs a suivi l’un des circuits touristiques entièrement dédiés à Marilyn à l’occasion de cette année cinquantenaire et partage ses impressions. Comme il fallait s’y attendre, l’expérience s’est avérée plutôt glauque.

11. Le génial webzine Brain Pickings, qui fait partie de mes lectures favorites, proposait récemment une sélection de poèmes de Marilyn, issus du fameux ouvrage Fragments. Voici l’un de ceux que je préfère:

Only parts of us will ever
touch only parts of others –
one’s own truth is just that really — one’s own truth.
We can only share the part that is understood by within another’s knowing acceptable to
the other — therefore
 so one
is for most part alone.
As it is meant to be in
evidently in nature — at best though perhaps it could make
our understanding seek
another’s loneliness out.


12. Parmi les ouvrages consacrés à Marilyn Monroe, ou plus exactement inspirés par elle, mon favori reste à ce jour le Blond de Joyce Carol Oates. Dans une interview datant de 2000, l’immense romancière évoque la genèse de cet ouvrage intense.

13. Êtes-vous persuadés de tout savoir sur la blonde icone? Moviefone nous révèle vingt-cinq anecdotes peu connues au sujet de Marilyn.

14. Parmi la multitude d’articles parus à l’occasion de ce triste cinquantenaire, je ne saurais que trop vous recommander la lecture du Marilyn Monroe, actrice de cinéma dans lequel Jean-Michel Frodon souligne son talent d’actrice, totalement mésestimé de son vivant et trop souvent occulté par le mythe aujourd’hui encore. Autre must read, le Marilyn, l’étoile morte de Los Angeles, signé par Laurent Rigoulet, qui s’intéresse à la relation chronophage entre la star et Los Angeles.

15. Petit reportage, pour finir, sur l’exposition que consacre le Hollywood Museum à l’icone. Mince ça fait un peu loin… 😉



That’s all folks! J’invite ceux qui veulent profiter de mes revues de presse quotidiennes à s’abonner à mon compte Twitter et si vous voyez passer sur le Net des ressources de ce genre, n’hésitez pas à me les signaler, par mail ou commentaire afin qu’elles figurent dans la prochaine édition de cette gazette…

Copyright©Nathalie Lenoir 2012



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter