Buzz Hebdo

Nouvelle édition du Buzz Hebdo, petite sélection d’articles et ressources piochés lors de ma revue de presse quotidienne, ou stockés dans mes archives, et que je souhaiterais vous faire partager sans pour autant avoir le temps ou l’espace pour leur dédier un article complet.

Une compilation de trouvailles à consommer avec votre café/thé du matin ou à n’importe quelle heure de la journée…

Voici de nouvelles trouvailles issues de mes cyber pérégrinations des deux dernières semaines…

1. J’aimerais vraiment pouvoir débuter une édition du Buzz Hebdo sans passer par la case nécrologie mais comment faire l’impasse sur la disparition de l’immense auteur de SF Ray Bradbury? S’il a passé sur cette planète un nombre d’années plus qu’honorable, il manquera cruellement à ses lecteurs. Je vous invite à lire l’article intitulé Ray Bradbury, ciné-visionnaire dans les colonnes de Slate. Il traite des adaptations cinématographiques de l’oeuvre du romancier, dont bien entendu le Fahrenheit 451 de François Truffaut.



Autre texte qui vaut le détour, le bel hommage A man who won’t forget Ray Bradburysigné par le romancier Neil Gaiman, dont nous avons visité le bureau la semaine dernière, pour The Guardian. A noter que le journal britannique propose également un florilège de citations de Ray Bradbury qui vaut le détour.

Voici celle que je préfère, et qui ne figure pas dans cette compilation:

“I have never listened to anyone who criticized my taste in space travel, sideshows or gorillas. When this occurs, I pack up my dinosaurs and leave the room.”

Que diriez-vous d’une petite masterclass en compagnie du romancier, histoire de lui dire adieu en beauté?


2. Et en parlant de littérature et d’adaptation cinématographique, il a été beaucoup question de ce marché florissant dans la presse la semaine dernière. Les producteurs misent depuis les débuts du cinéma sur l’adaptation littéraire mais ce sont désormais les éditeurs qui bien souvent font le premier pas.

3. Le petit écran entretien lui aussi des relations privilégiées avec la littérature. Emilie Flament a signé pour le webzine Le Village un portrait du scénariste britannique Andrew Davis, considéré sur son sol comme un véritable docteur es adaptation.

4. Et lorsque la télé n’adapte pas de livres, elle leur rend hommage à travers des oeuvres inédites. Que lisent les personnages de séries? Vous le découvrirez dans les colonnes de Slate… Et en retour quelle est l’influence des personnages sur le lecteur?

5. Et qui dit fiction télévisée britannique pense forcément aux cultissimes aventures du Doctor Who, personnage qui a inspiré à l’artiste américaine Alisa Stern une marionnette qu’elle met en scène sur un génialissime blog tumblr. A ne rater sous aucun prétexte!


6. Le petit écran british mène tout naturellement au grand, à l’instar de la scénariste Abi Morgan, qui a récemment signé The Iron Lady et Shame, excusez du peu! Elle a été récemment invitée dans une rubrique du Guardian que j’adore: Portrait of the Artist.

7. Petit détour par les States pour une discussion entre quelques uns des showrunners les plus puissants d’Hollywood, invités par le Hollywood Reporter à témoigner de leurs expériences respectives, juste passionnant! Et rebelote dans les colonnes de GQ, quand on aime on ne compte pas.

8. Revenons de ce côté de l’Atlantique pour nous intéresser aux séries hexagonales, voulez-vous? Le magazine Capital s’est penché sur le succès des séries comiques made in France, notamment les shortcomset à l’évolution de leur fabrication qui a tendance à s’industrialiser, s’inspirant du modèle américain: ateliers d’écriture, délais entre écriture et tournage réduits, horaires de diffusion et astuces pour attirer l’attention du spectateur et le fidéliser, placement de produits… Voilà pour la partie visible de l’iceberg.

9. En ce qui concerne la grosse partie du glaçon qui menace à tout moment de couler, je vous invite à lire la tribune signée par Manuel Raynaud au sujet de la dictature des audiences… et du manque de pertinence de certaines politiques éditoriales, hem… 😉

10. Ce qui est certain, c’est qu’une série télévisée ne reste pas tant dans les mémoires pour ses audiences que pour ses qualités narratives et… sa façon de s’achever, de  l’art de tuer une série avec panache

11. Je vous en ai parlé il y a quelques semaines, le Pôle Emploi Spectacle Paris Jean-Renoir a organisé le mois dernier une session d’entrainement au pitch. Débriefing dans les pages de 20 Minutes.

12. Petits plaisirs coupables pour terminer cette revue de presse, deux délicieux clins d’oeil à l’un de mes cinéastes favoris, Wes Anderson. Buzzfeed.com nous enseigne comment relooker notre vie façon Moonrise Kingdom et Ryan Broderick a imaginé pour nous à quoi ressemblerait le film Battleship s’il avait été dirigé par Wes Anderson:


That’s all folks! J’invite ceux qui veulent profiter de mes revues de presse quotidiennes à s’abonner à mon compte Twitter et si vous voyez passer sur le Net des ressources de ce genre, n’hésitez pas à me les signaler, par mail ou commentaire afin qu’elles figurent dans la prochaine édition de cette gazette…

Copyright©Nathalie Lenoir 2012



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter