Writer at work

Big up à mes consoeurs et confrères ainsi qu’à tous les lecteurs qui ricanent lorsqu’il est fait mention de la « fête du travail » puisqu’il est de notoriété publique (sauf bien entendu dans les rangs des belles-mères, banquiers, pharmaciennes et poissons rouges) qu’un(e) scénariste travaille trois-cent soixante-trois jours sur trois-cent soixante cinq. Les deux jours restants, son entourage le/la ligote à une chaise pour célébrer Noël et Jour de l’An en famille. 😉

Petite pastille humoristique pour vous mettre du coeur à l’ouvrage tandis que ces fainéants de « vrais travailleurs » se prélassent les doigts de pieds en éventail…

Mon philosophe et écrivain raté favori se joint à moi pour vous souhaiter bien du courage en ce 1er mai.


A vos claviers les amis, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort comme disait l’autre… 😉

Copyright©Nathalie Lenoir 2012



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter