Buzz Hebdo

Nouvelle édition du Buzz Hebdo, petite sélection d’articles et ressources piochés lors de ma revue de presse quotidienne, ou stockés dans mes archives, et que je souhaiterais vous faire partager sans pour autant avoir le temps ou l’espace pour leur dédier un article complet.

Une compilation de trouvailles à consommer avec votre café/thé du matin ou à n’importe quelle heure de la journée.

Voici de nouvelles trouvailles issues de mes cyber pérégrinations des deux dernières semaines…

1. Petit coup de gueule pour débuter cette revue de presse. Demain sortira sur nos écrans le superbe Sleeping Beauty de Julia Leigh, un film magnétique qui a créé le buzz lors du dernier Festival de Cannes et qui a écopé d’une interdiction en salles au moins de 16 ans, sous prétexte qu’il y est question de prostitution, ce qui est juste aberrant! Je vous invite à lire la réponse de la cinéaste dans les colonnes de Fluctuat. Elle y s’y étonne très justement que personne n’ait été choqué le moins du monde lors de la sortie de Pretty Woman qui véhicule pourtant un message plus qu’équivoque au sujet de cette profession. Inutile d’ajouter que je partage son point de vue…


2. Toujours via Fluctuat, et dans un registre beaucoup plus léger, je vous recommande la lecture du dossier de Damien Leblanc intitulé Les barbus chez Spielberg. Il n’y est pas question de religieux exaltés mais de l’expression pileuse d’une identification du cinéaste avec certains de ses protagonistes. Une très fine analyse, bien plus profonde que son titre ne le laisse présager, qui ravira les fans de tonton Spielby

3. Et en parlant de Steven Spielberg, le Hollywood Reporter vient de célébrer son soixante-quatrième anniversaire en publiant un superbe et très émouvant portfolio que je vous invite à découvrir à votre tour.

4. Après Fluctuat, passons si vous le voulez bien à une autre de mes lectures de référence, à soir les Inrocks. J’y ai lu plein de bonnes choses ces derniers jours, notamment une enquête sur l’évolution des séries télévisées pour ados, l’un des genres télévisuels qui a connu l’une des plus spectaculaires métamorphoses passant en quinze ans du rose bonbon de Dawson’s creek au sulfureux désenchantement de Skins ou Gossip Girl. Bon d’accord il reste la très académique Glee me direz-vous mais n’oublions pas qu’elle célèbre la revanche des nerds…

5. Toujours dans les Inrocks, une très belle interview de Philip Roth, qui livre paradoxalement sa passion dévorante… et son dégoût de l’écriture. Âmes sensibles s’abstenir!

6.Voici 10 conseils pour critiquer le travail des autres », savoureux article du blog américain Daily Writing Tips. De quoi défouler n’importe quel scénariste las de voir massacrer sa propre prose.  😉 Sur ce même blog, je vous recommande également la lecture d’un très bel article, beaucoup plus personnel, intitulé Quelle drôle de journée.

7. Aimez-vous le cultissime Carrie de Brian De Palma, adapté du roman éponyme de Stephen King, amis lecteurs? Oui? Moi aussi, énormément! N’empêche que j’ignorais plein de choses à son sujet, le webzine Moviefone nous en révèle 25. Chouette, non?


8. Décidément peu avare d’informations, Moviefone nous livre également des conseils d’écriture, à travers un hilarant guide pour signer un film… de junkies. Il ne s’agit pas là d’une sombre plongée aux enfers façon Drugstore Cowboy mais plutôt de son pendant psyché-buddy-movesque, le « stoner movie ».

9. Il y a quinze jours je vous proposais quelques astuces pour trucider vos protagonistes, et bien figurez-vous que le Guardian s’interroge sur ces envies infanticides à la suite d’une interview de cette chère JK Rowling, dans laquelle elle confessait avoir bien failli zigouiller un certain nombre de héros de la saga Harry Potter, Ron et Hagrid en tête. Bon vous noterez que si elle les a finalement épargnés, elle s’est bien rattrapée sur le reste du casting! 😉

10. Formidable analyse, une fois n’est pas coutume, de l’influence du scénariste et showrunner David E. Kelley sur l’écriture actuelle des séries juridiquespar le journaliste Pierre Sérisier sur son blog Le Monde des séries.

11. Le scénariste/blogueur Ken Levine, quant à lui, nous livre quelques recettes pour écrire une série policière à succès de type The Mentalist, qui gravite autour d’un protagoniste surdoué secondé par une équipe de flics aux méthodes plus traditionnelles.

12. C’est d’ailleurs en compagnie de Ken Levine que nous terminerons ce tour d’horizon, puisqu’il a signé sur son excellent blog deux autres articles particulièrement intéressants. Dans le premier, il confesse ce que vivent les auteurs qui travaillent sur des séries maladives, qu’elles soient bancales par manque de temps et de budget dédié au développement, ou parce que le casting manque de cohérence, autant vous dire que ça évoque de cuisants souvenirs aux petits auteurs français que nous sommes, sic!

Dans le second, il est question de la politique des Networks face à ces fictions qui vont droit dans le mur. Instructif.

That’s all folks! J’invite ceux qui veulent profiter de mes revues de presse quotidiennes à s’abonner à mon compte Twitter et si vous voyez passer sur le Net des ressources de ce genre, n’hésitez pas à me les signaler, par mail ou commentaire afin qu’elles figurent dans la prochaine édition de cette gazette…

Copyright©Nathalie Lenoir 2011



Follow Nathalie_Lenoir on Twitter