Buzz-Hebdo

Nouvelle édition du Buzz Hebdo, petite sélection d’articles et ressources piochés lors de ma revue de presse quotidienne, ou stockés dans mes archives, et que je souhaiterais vous faire partager sans pour autant avoir le temps ou l’espace pour leur dédier un article complet.

Une compilation de trouvailles à consommer avec votre café/thé du matin ou à n’importe quelle heure de la journée.

Voici de nouvelles trouvailles issues de mes cyber pérégrinations des deux dernières semaines…

1. Commençons si vous le voulez bien par une petite séance de philosophie appliquée à l’univers du roman graphique. Marie-Andrée de Saint-André a publié dans les colonnes de Fluctuat un passionnant article intitulé Le graphic-novel est-il existentialiste?  qui explore les oeuvres de Robert Crumb, Daniel Clowes, David Heatley, Joe Matt ou encore Adrian Tomine.

2. Le double reboot français de la Guerre des boutons (sic!) est l’occasion idéale pour se plonger dans le dossier que Pierre Ancery a consacré à la fièvre hollywoodienne des remake/(ré)adaptations/sequels/préquels/reboots j’en passe et des meilleures. Son analyse est d’autant plus intéressante qu’elle démontre que c’est un sujet qu’on ne peut aborder de façon manichéenne: l’art à toujours inspiré l’art et certaines réinterprétations sont bien supérieures à leurs sources d’inspiration.

3. Enfin bon, ces derniers mois la fièvre s’est muée en pandémie outre-Atlantique, ce qui finit par nuire à l’industrie Hollywoodienne comme nous le rappelle le scénariste Scott Myers sur son incontournable blog Go into the story…

4. Au risque de passer pour une « sale intello », j’adore la série Un cinéaste au fond des yeux de Télérama. L’édition 86, particulièrement émouvante, est consacrée au photographe et cinéaste Jerry Schatzberg dont le magnifique Puzzle of a Downfall Child (Portrait d’une enfant déchue en VF) ressort sur nos écrans, je vous invite d’ailleurs à courir le voir.

5. Si je devais choisir mes cinq séries TV favorites du moment, Dexter ferait sans conteste partie du lot. Le lancement de la sixième saison, qui risque fort d’être la dernière si Michael C. Hall et Showtime ne parviennent pas à trouver un accord (aie!) voit fleurir une foule de produits dérivés amusants. Cela n’a rien d’étonnant puisque ce formidable show est l’un de ceux qui surfent le mieux sur la notion de transmédia à l’heure actuelle. Je pense notamment à son réjouissant spin-off Dexter early cuts.

Bref, tout ceci pour vous parler de deux ressources qui réjouiront les Dexter-addicts: Dexter slice of lifeun jeu qui vient d’être lancé sur Facebook (Dexter est déjà le héros d’un jeu pour iPhone) et une très chouette interview de son créateur, le romancier Jeff Lindsaydans les colonnes de l’Express.

6. Tiens, en parlant de Facebook, saviez-vous que TF1 compte désormais y vendre ses séries en VOD? L’Internaute pourra s’inscrire à cette nouvelle application sur Facebook, puis déboursera 1,99 € ou 30 Facebook Credits par épisode commandé. Les fictions concernées sont pour le moment des séries américaines dont la chaîne a acquis les droits de diffusion. C’est beau de constater une fois de plus à quel point elle mise sur la création hexagonale…

7. Je n’en ai jamais fait mystère, je voue une grande admiration à mon confrère américain John August, pour son travail auprès de Tim Burton bien entendu mais pas que. J’adore son blog à travers lequel il partage son savoir avec de jeunes auteurs et passionnés d’écriture. Parmi les ressources récemment mises en place, une série de podcasts, Scriptnotes, dans lesquels le grand maître disserte avec son comparse Craig Mazin de divers aspects du travail du scénariste hollywoodien. J’y ai notamment appris qu’il a beau être une star, il n’en galère pas moins pour gérer écriture et gamins (ça nous fait un point commun, classe! ;-)). J’invite ceux d’entre vous qui maîtrisent l’anglais à les écouter, en particulier ces deux-là: Working with directors et How kids become screenwriters, un vrai régal!

8. Au moment même où j’écris ces lignes, le webzine Vodcaster a publié un article très ludique intitulé Le jeu des sept familles du cinéma français. Tout est dans le titre et c’est franchement pas mal pensé!

9. Comme vous le savez sans doute, l’ego d’un scénariste est sans cesse malmené par les hauts et bas fulgurants de sa carrière. C’est bien simple, il s’en prend tellement plein la figure dans l’exercice de sa profession qu’il en devient un véritable super-héros. Vous en me croyez pas? Lisez donc l’article de Katie Tallo intitulé Become the hero of your writing life, reconnaissez que l’analogie est probante! 😉

10. Et en parlant de super-héros, la geekette en moi a sauté à pieds joints sur le délirant X-Men guide to puberty imaginé par des membres inspirés du collectif College Humor, LOL!

11. Faut-il appliquer à la lettre ce conseil d’écriture qui fleurit dans maints articles et manuels, « Write about what you know »? Jusqu’à quel point faut-il mettre de soi dans la création d’un personnage? J’ai bien aimé l’article d’Eric Kuentz publié sur le site Fuel your writing, même si le sujet aurait mérité d’être bien plus développé…

12. Terminons en fanfare avec une interview d’un autre de mes scénaristes fétiches, Charlie Kaufman dans les pages du Guardian. Il y revient sur ses débuts de carrière, livrant au passage quelques conseils d’écriture.

That’s all folks! J’invite ceux qui veulent profiter de mes revues de presse quotidiennes à s’abonner à mon compte Twitter car non, je n’y raconte pas que des sottises (même si ça arrive de temps à autre ;-) ).

Si vous voyez passer sur le Net des ressources de ce genre, n’hésitez pas à me les signaler, par mail ou commentaire afin qu’elles figurent dans la prochaine édition de cette gazette…

Copyright©Nathalie Lenoir 2011

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter