Les leçons d’écriture de Keith Gray 4: l’exposition

Quatrième rendez-vous de notre cursus estival avec le romancier britannique Keith Gray, excellent pédagogue au demeurant.

Après avoir évoqué les mécanismes de l’inspiration, la création des personnages et la construction de l’intrigue, il aborde aujourd’hui les problématiques liées à l’exposition.

Né en Angleterre en 1972, Keith Gray publie son premier roman jeunesse, Creepers, dès l’âge de vingt-quatre ans. Il a signé une quinzaine d’ouvrages à ce jour, très considérés sur son sol, si bien que ce jeune auteur a été récompensé de plusieurs prix et fait lui-même régulièrement partie de jurys littéraires. Il vit actuellement à Édimbourg (Ecosse).

Sa master-class, découpée en cinq vidéos, vaut vraiment le coup d’œil et s’adresse tant aux auteurs confirmés qu’aux jeunes Padawans. Elle couvre tout le processus d’écriture, en insistant sur des étapes trop souvent occultées dans ce genre de conférences.

Après avoir évoqué les mécanismes complexes qu’entretient tout auteur avec l’inspiration, la création des personnages, puis la construction de l’intrigue, dans la vidéo que je vous propose de découvrir aujourd’hui, le romancier aborde la délicate écriture de l’exposition, et force est de constater qu’il nous pousse à nous poser de pertinentes questions!


A suivre: la réécriture

Cette vidéo a été réalisée par le Scottish Book Trust, agence littéraire pour la promotion de la littérature écossaise.

Copyright©Nathalie Lenoir 2010

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter