Des applications pour écrire avec l’iPad

Ça faisait un bon moment que nous n’avions pas parlé iPad dans ces colonnes mais la nouvelle version du joujou extra d’Apple faisant sa grande sortie cette semaine et mes stats confirmant que je ne suis pas la seule geekette dans la salle, je me suis de nouveau intéressée aux divers gadgets permettant d’écrire un scénario directement sur iPad.

Suivez le guide…

Souvenez-vous, en février 2010, le very famous John August tentait de nous démontrer que l’iPad est l’outil fabuleux, ultimate, indispensable pour n’importe quel scénariste qui se respecte. De par son format et ses fonctionnalités, le dernier né de la firme Apple serait, selon lui, parfaitement adapté à la lecture et la correction de scripts, l’utilisation d’index cards, et s’avèrerait providentiel lors des séances de pitch.

Comme je vous l’avais confessé à l’époque, je n’étais vraiment pas convaincue par cette vibrante profession de foi mais, bien que prisant fort peu moi-même les gadgets et geekeries en tout genre, j’ai continué de m’intéresser à la bête dans un pur souci d’objectivité, cela va sans dire.

En avril 2010, je vous proposais une démonstration d’écriture de scénario sur iPad qui me semblait quand même un poil laborieuse. J’ai depuis dégotté pas mal d’infos sur des applications pouvant améliorer la bête, dont la version 2 sera disponible en France dans quatre jours.

En voici quelques unes:

Screenwriting for iPad: une application qui est sensée rendre l’écriture de scénario « intuitive, ergonomique, ludique & productive ». On peut choisir d’écrire directement dans le document en mode landscape ou importer un fichier depuis son logiciel d’écriture habituel et naviguer dans l’application (mode portrait) via des index: scènes, personnages…

Manuscript: une application conçue pour gérer un texte (scénario, roman, article…) du pitch jusqu’à sa version finale en quatre étapes:

  • pitch: le concept général du texte
  • synopsis: le résumé de l’œuvre
  • chapter outline: c’est à dire un séquencier ou traitement
  • le texte in extenso

L’outil permet également de créer des notes, des index cards, mais aussi des storyboards, des résumés de chapitres, des index de recherches à partir de Wikipedia, Google, ou du Thesaurus.

Evernote: que je vous ai déjà présenté dans ces colonnes et qui permet d’organiser et de synchroniser ses notes entre ordinateur, smartphone et iPad donc. Je l’utilise sur mon BlackBerry et je dois dire que c’est assez pratique.

Simplenote: un autre notebook plus rudimentaire mais ultra rapide, qui ne fonctionne pas par dossiers mais par tags.

iA Writer: un outil conçu pour que l’utilisateur puisse se concentrer uniquement sur l’écriture. L’interface est apparemment très agréable, lisible. Elle permet de compter les caractères, de sélectionner des segments de textes, ou de n’afficher que les dernières lignes produites. A la fin d’une session, les fichiers peuvent être transférés sur Notebooks, dont la description suit.

Notebooks: un outil conçu pour les plus longs textes (scénarios complets par exemple) qui permet d’importer depuis n’importe quel format ( HTML, RTF, PDF, Excel, MS Office, Apple iWork…), du texte mais aussi des photos ou du contenu web, des animations Powerpoint…

Ce contenu peut ensuite être renommé, reformaté, réorganisé, bidouillé dans tous les sens quoi. A noter que les fichiers peuvent être protégés par un mot de passe. J’ai envie de dire qu’à la limite, il peut très bien se suffire à lui-même sans passer par Evernote ou iA Writer, mais bon, l’iPad est un joujou de geek dont autant l’être jusqu’au bout…

Notebooks permet de taper des textes, avec de nombreuses options de mise en page, mais aussi de dessiner avec le doigt ou un stylet, de créer des listes de tâches, des librairies de liens et références, de taguer les divers documents afin de créer des recoupements entre eux, d’envoyer des notes par mail, d’imprimer des documents.

Index Card: comme son nom l’indique, permet de créer ces fameuses fiches qu’utilisent beaucoup de scénaristes anglo-saxons (mais pas que). Ce sont des notes classées par scènes, personnages, thématiques, qui permettent ensuite de structurer toutes ses idées en sein de l’intrigue.

Cet outil permet de naviguer par projet, carte à carte ou sous forme de writing board.

Corkulous: et en parlant de writing board, en voici une version virtuelle qui a une interface très conviviale je trouve. On peut y « accrocher » notes,  listes de tâches, photos, index cards…

Instapaper: une application bête comme chou mais très utile qui permet de sauvegarder des pages web sous une forme un peu plus lisible. Un outil très astucieux pour compiler le fruit de ses recherches préliminaires.

Last but not least, sachez que la star des logiciels d’écritures, j’ai nommé Final Draft, sera disponible d’ici quelques semaines sur l’iPad.

PS: ne possédant pas d’iPad à cette heure, je n’ai pas testé ces applications et ne compte en aucun assurer leur SAV… 😉 Comme elles fleurissent à la vitesse grand V, cette liste est loin d’être exhaustive. Si vous en connaissez d’autres qui valent le détour, n’hésitez pas à les mentionner dans les commentaires de cet article.

Copyright©Nathalie Lenoir 2011


Follow Nathalie_Lenoir on Twitter