Coup de cœur pour Mosaïque Monroe

On associe généralement le travail du scénariste aux univers du cinéma, de la télévision, de la bande-dessinée ou du jeu vidéo, en oubliant, à tort, l’écriture d’œuvres radiophoniques.  Afin de combler cette lacune, je vous propose de découvrir une création pour laquelle j’ai eu un véritable coup de foudre.

Diffusée sur France Culture dans le cadre de l’émission l’Atelier de création radiophonique, il s’agit d’un travail signé par l’écrivain et éditeur Bernard Comment pour accompagner la sortie du livre Fragments.

Conçu comme un « laboratoire d’expérimentation sonore », l’Atelier de Création Radiophonique propose à des artistes de confronter leur travail à la création radiophonique. Diffusée sur France Culture le dimanche soir vers minuit, cette émission dirigée par Frank Smith et Philippe Langlois accueillait le 13 février dernier une œuvre magnifique intitulée Mosaïque Monroe.

Elle a été signée par le romancier Bernard Comment, qui dirige depuis 2004 la collection Fiction & Cie aux éditions du Seuil. Il a réussi, l’année dernière, le tour de force de convaincre Anna Strasberg, ­seconde femme et héritière de Lee Strasberg, le célèbre créateur de l’Actor’s Studio, de lui confier en vue d’une publication les écrits, totalement inédits, de Marilyn Monroe.

Car si le microcosme hollywoodien l’a toujours considérée comme idiote, l’icône du septième art était une jeune femme sensible et avide de culture qui a consigné dès son adolescence ses émotions, ses rêves et ses angoisses dans des journaux épars, des lettres et des poèmes. De ces précieuses archives est né en octobre 2010 l’ouvrage intitulé Fragments. Il offre une plongée poignante sous la peau de la star la plus célèbre au monde et nous fait découvrir une femme brillante et drôle en lutte perpétuelle avec ses démons.

Bernard Comment a prolongé ce travail remarquable sous forme d’œuvre radiophonique, Mosaïque Monroe. Mêlant dans un subtil jeu de miroir narration lue par l’auteur, extraits d’interviews sonores de la star, dialogues extraits de ses films et lecture par une comédienne de textes issus de Fragments, cette émission d’une heure livre une véritable radioscopie de l’âme de Marilyn. J’ai adoré la poésie et l’émotion véhiculées par cette œuvre très cinématographique dans sa conception et je vous recommande de la découvrir à votre tour sur le site de l’émission.




Je profite de l’occasion pour vous recommander quelques ouvrages pour prolonger cette réflexion. Fragments bien entendu, qui existe en deux versions, la version texte et la version « luxe » que je me suis offerte, certes un peu plus chère (46 euros contre 28) mais qui propose une superbe iconographie, je n’ai pas hésité deux secondes. Dans la catégorie biographie, j’ai beaucoup aimé celle de Norman Mailer, qui n’est pas facile à trouver mais mérite de faire un effort. Et puis, dans un registre fictionnel, puisque le mythe Monroe a inspiré maints auteurs,  il y a deux œuvres que je trouve brillantes: Blonde de Joyce Carol Oates, qui revisite l’histoire de l’actrice en lui donnant la parole, et Marilyn, dernières séances de Michel Schneider, qui décrypte le travail d’analyse qu’elle avait avidement entrepris dans les dernières années de sa vie. Du grand art!

Je vous laisse en compagnie de Bernard Comment qui évoque Fragments:

Copyright©Nathalie Lenoir 2011


Follow Nathalie_Lenoir on Twitter